Course à la mai­rie de Coa­ti­cook : le duel Dro­let-Ma­dore est of­fi­cia­li­sé

Le Progres de Coaticook - - Actualités - VINCENT CLICHE vincent.cliche@tc.tc

ÉLEC­TIONS. La course à la mai­rie de Coa­ti­cook se fe­ra bel et bien entre les conseillers mu­ni­ci­paux Ray­nald Dro­let et Si­mon Ma­dore.

Au­cun autre can­di­dat n’a dé­mon­tré de l’in­té­rêt afin de suc­cé­der au pre­mier ma­gis­trat Ber­trand La­mou­reux, le tout, au terme de la période des mises en can­di­da­ture, qui a pris fin le 6 oc­tobre der­nier.

Le can­di­dat Ray­nald Dro­let compte sur ses douze an­nées d’ex­pé­rience au sein du con­seil afin de convaincre les Coa­ti­coo­kois de lui faire confiance. « La pre­mière fois que je me suis pré­sen­té au con­seil de ville, j’avais un ob­jec­tif en tête, ra­conte ce­lui qui tra­vaillait pour des or­ga­nismes sous l’égide de la Mu­ni­ci­pa­li­té. Je vou­lais pas­ser leurs mes­sages au con­seil. Le poste de maire, je le vois un peu de cette fa­çon. J’ai le goût d’al­ler re­pré­sen­ter la Ville et dé­fendre ses in­té­rêts à d’autres pa­liers, à d’autres ni­veaux, que ce soit à la MRC, au pro­vin­cial ou bien au fé­dé­ral. »

En poste à titre d’élu de­puis 2009, l’autre can­di­dat vi­sant la mai­rie, Si­mon Ma­dore, dit être prêt à oc­cu­per le poste de pre­mier ma­gis­trat. « Pen­dant le pro­chain mois, je compte bien dé­mon­trer à quel point ma ville me tient à coeur. Et de quelle fa­çon je compte la faire connaître et la faire pros­pé­rer. Les gens qui me croisent disent que j’au­rai de gros sou­liers à rem­plir, mais je leur dis que j’ai mes sou­liers à moi et que je suis ca­pable de faire mon propre che­min au sein du con­seil. »

UN SEUL AUTRE POSTE EN ÉLECTION

Le siège #6 se­ra éga­le­ment dé­ci­dé lors du scru­tin du 5 no­vembre pro­chain. La lutte se fe­ra entre Guy Ju­bin­ville et Ni­co­las Ma­jeau.

« Peu im­porte ce qui ad­vien­dra, je pense que nous pour­rons sor­tir gran­dis de cette ex­pé­rience et de­ve­nir de meilleurs ci­toyens », a plai­dé M. Ju­bin­ville.

De son cô­té, M. Ma­jeau sou­haite mettre la fa­mille au centre de ses dé­ci­sions. « Il est temps de mettre à jour la po­li­tique fa­mi­liale de notre mu­ni­ci­pa­li­té. La fa­mille, ça me tient vrai­ment à coeur », a-t-il af­fir­mé.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.