« J’ai le sen­ti­ment du de­voir ac­com­pli »

Le Progres de Coaticook - - Actualités - VINCENT CLICHE vincent.cliche@tc.tc

Can­di­dat dé­fait à la mai­rie, Ray­nald Dro­let de­meure tou­te­fois serein

COATICOOK. Can­di­dat dé­fait à la mai­rie de Coaticook, Ray­nald Dro­let se dit un brin dé­çu de la tour­nure des évé­ne­ments, mais de­meure serein quant à son ave­nir.

« J’ai le sen­ti­ment du de­voir ac­com­pli, a lan­cé ce­lui qui au­ra sié­gé 12 ans à titre de conseiller mu­ni­ci­pal à la Ville de Coaticook. J’ai tout don­né ce que j’avais à don­ner lors de cette cam­pagne. J’ai dit à mon équipe qu’on a tout fait ce qu’on avait à faire et que je ne chan­ge­rais rien. Dé­fi­ni­ti­ve­ment, je n’ai au­cun re­gret. »

« On s’est at­ta­qué à une ma­chine bien hui­lée et, mal­heu­reu­se­ment pour nous, on a mor­du la pous­sière », a ra­jou­té M. Dro­let.

La confiance ré­gnait ce­pen­dant à l’intérieur du camp de l’ex-conseiller mu­ni­ci­pal. « Avant le dé­pouille­ment, je ne pou­vais pas dire si ça al­lait bien ou mal. Il y avait tel­le­ment d’in­dé­cis lors­qu’on fai­sait notre poin­tage. Ç’au­rait pu vi­rer d’un bord comme de l’autre. »

UNE PAUSE POUR LE CAN­DI­DAT

Main­te­nant que la po­pu­la­tion a dé­ci­dé de son sort, Ray­nald Dro­let sou­haite s’ac­cor­der une pause. « Ça fait des an­nées que je me donne pour les gens de ma com­mu­nau­té et que je ne pense pas né­ces­sai­re­ment à moi. Là, j’ai le goût de m’oc­cu­per de moi, de mon couple, de ma fa­mille et de mon en­tre­prise. Je vais me concen­trer à 100 % à mes af­faires », phi­lo­sophe- t- il.

Cette pause, quelle en se­ra la lon­gueur ? « Peut- être des se­maines, des mois ou des an­nées ?, se ques­tionne M. Dro­let. Je vais prendre le temps de dé­can­ter tout ça. En même temps, le fait de me don­ner à ma com­mu­nau­té, c’est tel­le­ment na­tu­rel, que je suis sûr que ça va re­ve­nir, mais je ne sais pas en­core sous quelle forme. »

N’em­pêche, Ray­nald Dro­let af­firme qu’il sui­vra de près ce qui se pas­se­ra au conseil mu­ni­ci­pal. « Lorsque j’étais un élu, je me de­vais d’avoir un cer­tain filtre. Je n’ai plus ces li­mites, alors ce se­ra à moi de fixer mes propres li­mites. Et je crois avoir eu as­sez de voix pour par­ler. Je ne m’em­pê­che­rai pas de cri­ti­quer ni d’ap­plau­dir les bonnes idées. Je suis ca­pable de faire la part des choses. »

(Photo TC Me­dia – Vincent Cot­noir)

Après sa dé­faite aux à la mai­rie de Coaticook, le can­di­dat Ray­nald Dro­let s’ac­cor­de­ra une pause. Il est ici ac­com­pa­gné de sa conjointe Bel­ma Ba­bic, son agente of­fi­cielle Car­men Mi­chaud et de sa di­rec­trice de cam­pagne, So­lange Mas­son.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.