Sa­muele: l’ADN d’une ar­tiste… mais aus­si d’une mi­li­tante

Le Progres de Coaticook - - Culturel - VINCENT CLICHE vcliche@le­progres.net

SPEC­TACLE. Sa­muele mon­tra sur les planches du Pa­villon des arts et de la culture de Coa­ti­cook, ce sa­me­di (27 jan­vier), afin d’y pré­sen­ter ses chan­sons en­ga­gées, le tout dans un en­vi­ron­ne­ment in­ti­miste : la com­bi­nai­son par­faite à ses yeux.

Lors de son pas­sage dans la Val­lée, l’ar­tiste sou­haite créer sa propre bulle. « C’est ain­si plus fa­cile d’in­vi­ter les gens dans mon uni­vers. Je dé­sire créer un échange avec eux, mais aus­si une ren­contre. »

Grande ga­gnante du Fes­ti­val de la chan­son de Gran­by en 2016, Sa­muele dé­crit son ré­per­toire à la fois blues, folk et rock. Son style mu­si­cal a-t-il at­teint son pa­roxysme lors de la sor­tie de l’al­bum « Les filles sages vont au pa­ra­dis, les autres vont où elles veulent », au prin­temps der­nier ? « On s’ap­proche tou­jours de plus en plus de la vé­ri­té. Le band dit qu’on n’y se­ra ja­mais, puis­qu’il s’agit d’un pro­ces­sus, d’une re­cherche, qui est tou­jours en évo­lu­tion. »

Si elle a une ADN d’ar­tiste (après tout, il s’agit de la fille de Gas­ton Man­de­ville !), Sa­muele dit aus­si avoir l’ADN d’une mi­li­tante. « Je suis une per­sonne en­ga­gée qui ré­flé­chit à tout plein de choses. Je trouve im­por­tant d’uti­li­ser les mi­cros, les vi­trines afin de par­ler de choses qui me touchent. Je ne veux pas les mar­te­ler, mais plu­tôt in­for­mer les gens qui n’ont par­fois qu’un seul cô­té de la « pa­tente ». Les causes qui me tiennent le plus à coeur sont le fé­mi­nisme ain­si que la tran­si­den­ti­té. Ça touche à mon vé­cu et j’aime mieux par­ler de ce que je connais. »

Son der­nier al­bum sor­ti­ra en mars pro­chain de l’autre cô­té de l’At­lan­tique, en France. Tra­vaille-t-elle pré­sen­te­ment sur de nou­velles chan­sons ? « Il fau­drait que j’ar­rête de per­for­mer pour ça. Avec « Les filles sages vont au pa­ra­dis », on n’a pas en­core fait le tour. Di­sons que je n’ar­rive pas à écrire dans la fré­né­sie de la per­for­mance. »

(Pho­to gra­cieu­se­té)

Sa­muele en se­ra à une pre­mière pré­sence au Pa­villon des arts et de la culture de Coa­ti­cook.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.