La fac­ture de la Sû­re­té du Qué­bec gonfle dans la Val­lée

Le Progres de Coaticook - - Actualités - VINCENT CLICHE vcliche@le­progres.net

SÉ­CU­RI­TÉ. Les Mu­ni­ci­pa­li­tés de la MRC de Coa­ti­cook de­vront payer un peu plus cher pour s’as­su­rer des ser­vices de la Sû­re­té du Qué­bec cette an­née.

La si­tua­tion est la même un peu par­tout en pro­vince, alors que la fac­ture a grim­pé de 17,5 % au Qué­bec. Le gou­ver­ne­ment a in­jec­té 22,8 mil­lions de dol­lars afin d’abais­ser les coûts que de­vraient dé­bour­ser les villes pour ces ser­vices. En moyenne, la hausse pro­vin­ciale se main­tient à 3 %, après l’aide in­jec­tée de Qué­bec.

Tou­te­fois, à Coa­ti­cook, les ser­vices de la Sû­re­té du Qué­bec coû­te­ront un peu plus de 1,2 M$. Cette hausse de 122 000 $ par rap­port à l’an der­nier frôle les 10 %.

Du cô­té de Wa­ter­ville, la fac­ture est pas­sée de 157 032 $ l’an der­nier à 174 039 $ en 2018. « Qué­bec vient épon­ger la moi­tié de la hausse avec son aide, re­con­naît la mai­resse Na­tha­lie Du­puis. Ce­pen­dant, en mars pro­chain, il y au­ra un ré­ajus­te­ment avec les nou­velles don­nées de la po­pu­la­tion. Comme nous avons connu une aug­men­ta­tion du nombre de foyers, on s’at­tend à payer da­van­tage.

Bien au fait de ce dos­sier, le res­pon­sable des dos­siers de sé­cu­ri­té pu­blique à la MRC de Coa­ti­cook, Ber­nard Ma­rion, pré­cise qu’il y avait des signes avant-cou­reurs. « Tout le monde s’en at­ten­dait qu’il y al­lait avoir une aug­men­ta­tion de la fac­ture, sur­tout en rai­son de l’ar­rié­rage de trois ans dans les né­go­cia­tions avec la SQ et ses em­ployés. On avait pré­vu une cer­taine marge », in­dique ce­lui qui est éga­le­ment le maire de Sainte-Ed­widge-de-Clif­ton.

Il n’y a donc pas de do­léances, du moins, pour le mo­ment, car la Sû­re­té du Qué­bec pro­cède à une ré­or­ga­ni­sa­tion de ses postes un peu par­tout en Es­trie. Der­niè­re­ment, le di­rec­teur gé­né­ral de la Sû­re­té du Qué­bec de la MRC de Coa­ti­cook, Fré­dé­rick Pel­le­tier, a pris la di­rec­tion du poste de Rich­mond. Il tra­vaille­ra sur des dos­siers tou­chant les quatre MRC de l’Es­trie, dont Coa­ti­cook.

La ré­or­ga­ni­sa­tion touche éga­le­ment cer­tains em­ployés et des fa­çons de faire, aux dires de M. Ma­rion. « Ils veulent en­le­ver des em­ployés du bu­reau pour les re­mettre sur la route. Nor­ma­le­ment, on de­vrait avoir plus de pré­sence. »

« Tant qu’il n’y au­ra pas de di­mi­nu­tion de ser­vices, je crois que ça peut al­ler, ad­met Ber­nard Ma­rion. Ça reste quand même un voeu pieux et on va voir, dans la réa­li­té, ce que ça va don­ner. »

Vincent Cliche) (Pho­to Le Pro­grès de Coa­ti­cook –

Il fau­dra que les mu­ni­ci­pa­li­tés dé­boursent da­van­tage afin de dé­frayer les ser­vices de la Sû­re­té du Qué­bec.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.