La «grande» consom­ma­tion d’eau po­table pré­oc­cupe les élus à Coa­ti­cook

Le Progres de Coaticook - - Actualités - VINCENT CLICHE vcliche@le­progres.net

EN­VI­RON­NE­MENT. On uti­lise beau­coup d’eau po­table à Coa­ti­cook. En ef­fet, on y consomme en­vi­ron 623 litres par per­sonne par jour, alors que la moyenne ca­na­dienne est de 393 litres par per­sonnes par jour.

Ces don­nées pro­viennent du bi­lan de l’usage de l’eau po­table 2016, dé­po­sé lors d’une ré­cente as­sem­blée du con­seil mu­ni­ci­pal. Se­lon le di­rec­teur gé­né­ral de la Ville de Coa­ti­cook, Fran­çois Fré­chette, il faut ce­pen­dant prendre en consi­dé­ra­tion un fac­teur. « Ces chiffres peuvent pa­raître éle­vés et, en soi, ils le sont. Il faut tou­te­fois prendre en consi­dé­ra­tion qu’ils contiennent les don­nées des com­merces, in­dus­tries et ins­ti­tu­tions de notre mu­ni­ci­pa­li­té. Si on avait la pos­si­bi­li­té de re­tran­cher cette par­tie de la consom­ma­tion, on ar­ri­ve­rait à une moyenne de 445 litres [ par per­sonne par jour]. On se­rait en­core en haut de la moyenne na­tio­nale, mais, à tout le moins, on s’y rap­pro­che­rait » , fait- il re­mar­quer.

Le maire de Coa­ti­cook, Si­mon Ma­dore, se dit quelque peu pré­oc­cu­pé par ce rap­port. « L’eau est une res­source na­tu­relle pré­cieuse, in­dique- t- il. Il faut faire at­ten­tion à notre consom­ma­tion, voir comment elle est dé­pen­sée et, sur­tout, si elle l’est in­uti­le­ment », fait sa­voir le pre­mier ma­gis­trat.

Au cours des pro­chains mois, la Ville de Coa­ti­cook pro­cé­de­ra à l’ins­tal­la­tion de comp­teurs d’eau dans une par­tie de ses com­merces, une pro­cé­dure qui au­rait dû en­trer en fonc­tion l’an der­nier. « Il faut être sen­si­bi­li­sé à ces comp­teurs, sou­ligne M. Fré­chette. Ils ne sont pas là pour ta­ri­fer, mais bien pour mieux connaître la consom­ma­tion. »

Si la Mu­ni­ci­pa­li­té ne res­pecte pas les li­mites im­po­sées par le gou­ver­ne­ment dans le cadre de sa Stra­té­gie d’éco­no­mie d’eau po­table, elle pour­rait être pé­na­li­sée dans l’ob­ten­tion d’aides fi­nan­cières. « On re­çoit par exemple 50 % pour la ré­no­va­tion de nos dif­fé­rentes conduites d’eau. Si on dé­passe les li­mites de consom­ma­tion, on ne se­rait peut-être plus ad­mis­sible à cette aide », pré­vient le di­rec­teur gé­né­ral.

Quant au maire de Coa­ti­cook, Si­mon Ma­dore men­tionne que les comp­teurs d’eau pour les ré­si­dences ne sont pas pour de­main. « On pour­rait ce­pen­dant se tour­ner vers cette al­ter­na­tive si les gens ne font pas at­ten­tion », note-t-il.

À titre in­for­ma­tif, la Ville de Coa­ti­cook pro­duit 1,5 mil­lion de mètres cubes d’eau an­nuel­le­ment.

(Pho­to ar­chives)

La consom­ma­tion d’eau po­table peut sem­bler in­quié­tante à Coa­ti­cook. « Ar­ro­ser sa cour en as­phalte n’est plus une pra­tique ac­cep­table », clame le maire Si­mon Ma­dore.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.