Nou­vel al­bum en main, Yoan le fe­ra dé­cou­vrir à Coa­ti­cook en pre­mier

Le Progres de Coaticook - - Culture - VINCENT CLICHE vcliche@le­progres.net

MU­SIQUE. Son no­nou­vel al­bum en main, Yoan le fe­ra dé­cou­vrir en pre­mier au Pa­villon des arts et de la cul­ture de Coa­ti­cook, site du lan­ce­ment de sa plus­plu ré­cente tour­née.

Les fans du ga­gnant­ga­gna de la deuxième mou­ture de La Voix de­vront ce­pen­dant pa­tien­ter jus­qu’au 14 sep­tembre pro­chain pour le voir en­ton­ner ses plus ré­ré­cents suc­cès. « Cette tour­née, je la veux dans la sim­pli­ci­té, dans l’au­then­ti­ci­té,l’aut avance le prin­ci­pal in­té­res­sé. Ce se­ra un show où je mi­se­rai­mise sur ma voix et lors du­quel je sou­haite al­ler par­ler aux gens, al­ler les tou­cher avec mes chan­sons, mes his­toires. »

En plus d’en­ten­dred’en ses pièces pré­fé­rées de son pre­mier opus, on pou­pour­ra dé­cou­vrir les nou­velles pièces de l’al­bum « De­puis long­temps­lo » , à l’in­té­rieur du­quel le chan­teur flirte avec le rock, le folk et le blues. « On ver­ra les dif­fé­rentes fa­cettes de ma per­son­na­li­té mu­si­cale », s’en­tend-il pour dire.

Yoan a éga­le­ment com­po­sé dix des 12 chan­sons de son plus ré­cent al­bum, le tout, dans la langue de Mo­lière, alors que, par le pas­sé, on sem­blait plus ha­bi­tué à l’en­te­tendre s’ex­pri­mer dans celle de Sha­kes­peare. « Je me suis ini­tié à l’écri­ture en fran­çais, prin­ci­pa­le­ment pour deux rai­sons. De un, le pu­blic sem­blait ai­mer ça. Et, per­son­nel­le­ment, je vou­lais me lan­cer un dé­fi. Ç’au­rait été fa­cile de tom­ber dans le piège du qué­taine ou du trop com­plexe, mais je pense l’avoir évi­té. Fi­na­le­ment, l’écri­ture en fran­çais, j’y ai pris goût. »

Si vous vou­lez en­tendre par­ler d’amour, cet al­bum-là est pour vous. »

Il semble avoir un coup de coeur pour la pièce « Kar­ma ». « Elle m’est ve­nue après l’ac­ci­dent d’un de mes amis. On l’a dé­cla­ré mort un ins­tant, puis on l’a ra­me­né à la vie. On a dit qu’il ne mar­che­rait plus, qu’il ne par­le­rait plus. Il a bat­tu ces diag­nos­tics et je vou­lais lui rendre hom­mage pour ce bel exemple de dé­ter­mi­na­tion et de per­sé­vé­rance dont il a fait preuve. »

UN CHAN­TEUR DIF­FÉ­RENT

Yoan af­firme être bien dif­fé­rent du chan­teur que les gens ont connu lorsque le Qué­bec l’a sa­cré grand vain­queur de La Voix. « J’ai eu beau­coup de vi­si­bi­li­té et d’amour du pu­blic. C’est comme si j’avais vé­cu tout plein d’an­nées en peu de temps. Ça, ça m’a fait gran­dir. »

Et quels conseils don­ne­rait-il à des jeunes qui, comme lui, vou­draient se lan­cer dans cette grande aven­ture qu’est la mu­sique ? « Fon­cez, mais res­tez vous-même. Il faut aus­si que ce soit une vé­ri­table pas­sion parce que ça de­mande beau­coup d’ef­forts et de tra­vail. »

(Pho­to Le Pro­grès de Coa­ti­cook – Vincent Cliche)

Yoan dé­bu­te­ra sa tour­née au Pa­villon des arts et de la cul­ture de Coa­ti­cook en sep­tembre pro­chain.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.