Mère de deux pe­tits bé­bés mi­racles

Le Progres de Coaticook - - Actualités - VINCENT CLICHE vcliche@le­progres.net

COATICOOK. Ac­com­pa­gnée de ses pe­tits ju­meaux Sa­muel et Lu­do­vic de même que par son conjoint Sé­bas­tien Cha­loux, Ma­rie-Claude Trem­blay s’ap­prête à cé­lé­brer la fête des Mères dans quelques jours. Il y a quatre ans à peine, à la nais­sance de ses pe­tits anges, ja­mais elle n’au­rait pen­sé vivre cette jour­née avec au­tant d’amour. Ré­cit d’une ma­man qui n’a ja­mais per­du confiance.

L’his­toire d’amour entre les deux tour­te­reaux de Coaticook ne date pas d’hier. En couple de­puis 17 ans, ils se sont ren­con­trés alors qu’ils n’étaient qu’en qua­trième se­con­daire. À la tête de leur propre en­tre­prise, ils ont dé­ci­dé d’at­tendre avant d’avoir des en­fants, jus­qu’à ce que la ci­gogne ne cogne à leur porte en no­vembre 2013. « On m’an­nonce que je suis en­ceinte de ju­meaux, se sou­vient la jeune mère, à la fois sur­prise, car au­cun his­to­rique de nais­sances mul­tiples n’ap­pa­rais­sait dans leur fa­mille res­pec­tive. Tout al­lait bien. J’avais un sui­vi de gros­sesse à risque, puisque toutes les gros­sesses mul­tiples en ont un. Puis, à l’écho­gra­phie de 20 se­maines, tout a cham­bou­lé pour nous. »

Ef­fec­ti­ve­ment, on note que le col de l’uté­rus est dé­jà di­la­té. Un ar­rêt de tra­vail s’im­pose. Cinq se­maines plus tard, la poche de li­quide amyo­tique de l’un des ju­meaux est per­cée et on l’alite com­plè­te­ment au CHUS. À 26 se­maines et trois jours, Ma­rie-Claude ac­couche.

« J’ai quand même eu la chance de mon cô­té, car les deux ont sur­vé­cu. Ce n’était pas dans des condi­tions idéales. Ils pe­saient une livre et de­mie cha­cun. Ce n’était pas des gros bé­bés. »

Sa­muel et Lu­do­vic ont pas­sé les trois pre­miers mois de leur vie à l’hô­pi­tal. « Ç’a été toute une aven­ture. Je di­rais que ce que nous avons vé­cu, c’était une mon­tagne russe d’émo­tions », image-t-elle.

Si Lu­do­vic a été un peu plus chan­ceux (plu­sieurs de ses dos­siers sont do­ré­na­vant clos à l’hô­pi­tal), son frère a connu de mul­tiples dif­fi­cul­tés. Sa­muel est en ef­fet at­teint d’une pa­ra­ly­sie cé­ré­brale, qui fait qu’il a des jambes « ca­pri­cieuses » , comme le dé­crit sa mère. « Même si la condi­tion est ju­gée comme mi­neure, ça ne gué­ri­ra pas, dit-elle. Il de­vra por­ter des or­thèses jus­qu’à ses mol­lets. On a des sui­vis très ser­rés au Centre de ré­adap­ta­tion de

LA FÊTE DES MÈRES

Ce di­manche (13 mai), c’est la fête des Mères. La pe­tite fa­mille sou­haite cé­lé­brer en com­pa­gnie des deux ma­mies, qui ont éga­le­ment été là pour tra­ver­ser la dure épreuve. Si elle avait un mes­sage à lan­cer à toutes les mamans, Ma­rie-Claude croit que la vie fi­nit tou­jours par nous ré­com­pen­ser. « Il faut être op­ti­miste et faire confiance à nos en­fants. Ils nous épa­te­ront tou­jours ces pe­tits bout’choux. Pro­fi­tons des beaux mo­ments que nous avons avec eux. Dites-leur aus­si que vous les ai­mez. Ne soyez pas gê­nés. »

(Pho­to gra­cieu­se­té)

Ma­rie-Claude Trem­blay, son conjoint Sé­bas­tien Cha­loux ain­si que ses ju­meaux Sa­muel et Lu­do­vic forment une fa­mille unie, mal­gré les dif­fi­cul­tés des der­nières an­nées.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.