«C’est mon de­voir d’ins­pi­rer des jeunes femmes à fon­cer, à per­sé­vé­rer»

Le Progres de Coaticook - - Société - VINCENT CLICHE vcliche@le­progres.net

La dé­pu­tée et mi­nistre Ma­rie-Claude Bi­beau ren­contre les jeunes du Col­lège Ri­vier

COA­TI­COOK. En vi­site au Col­lège Ri­vier, la mi­nistre du Dé­ve­lop­pe­ment in­ter­na­tio­nal et de la Fran­co­pho­nie ain­si que dé­pu­tée de Comp­ton-Stans­tead, Ma­rie-Claude Bi­beau, a li­vré un té­moi­gnage rem­pli d’es­poir, in­vi­tant les jeunes femmes à fon­cer.

La po­li­ti­cienne a ef­fec­tué une tour­née dans quelques écoles de la ré­gion, dont celle de Coa­ti­cook, le 16 mai der­nier. Elle a rap­pe­lé l’im­por­tance de par­ta­ger les vo­lets de son tra­vail avec les jeunes. «Le dé­ve­lop­pe­ment in­ter­na­tio­nal est une fa­cette im­por­tante de notre gou­ver­ne­ment et ça ins­pire les jeunes. Ça leur ouvre des ho­ri­zons et ça leur per­met de mieux com­prendre le monde dans le­quel nous évo­luons tous. Je réa­lise éga­le­ment qu’en tant que femme dans un poste de pou­voir, j’ai ce de­voir d’ins­pi­rer d’autres jeunes femmes à fon­cer», es­time l’élue pour mo­ti­ver sa vi­site.

35 PAYS VI­SI­TÉS

En à peine trois an­nées, la mi­nistre Bi­beau a vi­si­té quelque 35 pays et a por­té le mes­sage de la po­li­tique fé­mi­niste du pre­mier mi­nistre Jus­tin Tru­deau à l’ex­té­rieur des fron­tières. «Un des té­moi­gnages qui m’a le plus mar­qué et qui donne tout son sens à cette po­li­tique pro­vient d’une femme du Bur­ki­na Fa­so. On était al­lé dé­voi­ler des pro­grammes d’agri­cul­ture, ques­tion de bo­ni­fier la pro­duc­tion et, ain­si, aug­men­ter le re­ve­nu des femmes. Ce­lui- ci est pas­sé de 2 $ à 4 $ par jour. L’une d’entre elles m’a confié que ça lui a évi­té de don­ner sa fille en ma­riage.»

« Pour d’autres, c’est de voir l’es­poir qu’elles portent en­vers leurs en­fants. Elles veulent qu’ils aillent à l’école. C’est leur pre­mier sou­hait. Ima­gi­nez leur joie lors­qu’on ins­talle des pan­neaux so­laires pour que les en­fants puissent faire leurs de­voirs le soir » , pour­suit- elle.

Ma­rie- Claude Bi­beau en­ta­me­ra bien­tôt sa qua­trième et der­nière an­née de son pre­mier man­dat. La po­li­tique fé­mi­niste dont elle est qua­si la porte- pa­role « of­fi­cielle » est l’une de ses plus grandes fier­tés. « Je ne sa­vais pas que j’étais fé­mi­niste, mais je suis très fière de cette po­li­tique. Je peux prendre conscience de par mon tra­vail de l’im­por­tance du rôle des femmes. Il est tel­le­ment né­gli­gé, mais à la fois fon­da­men­tal qu’elles par­ti­cipent plei­ne­ment au dé­ve­lop­pe­ment et qu’elles aient une voix forte. »

(Pho­to Le Pro­grès de Coa­ti­cook – Vincent Cliche)

La dé­pu­tée et mi­nistre Ma­rie-Claude Bi­beau est ici ac­com­pa­gnée des élèves du Col­lège Ri­vier, Ekrem Yul­maz Kaya, Ka­di Bro­ser et So­phy-Anne Brière, avec qui elle a par­lé de son par­cours po­li­tique.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.