Des «Étoiles de mère» fa­bri­quées grâce aux tis­sus de Coa­ti­cook

Le Progres de Coaticook - - Culture - VINCENT CLICHE vcliche@le­progres.net

ART TEX­TILE. Créer des cous­sins en forme d’étoiles de mer afin de pré­ser­ver la vie sous­ma­rine des océans. Voi­là la pré­misse du pro­jet «Étoiles de mère», con­çu en grande par­tie par la Coa­ti­coo­koise d’ori­gine Char­lène Choui­nard.

Cette ini­tia­tive lui trotte dans la tête de­puis quelque temps. «En fait, c’est de­puis que j’ai vu les re­buts de tis­sus en­tre­po­sés dans le cadre de mon tra­vail, ra­conte cette em­ployée de l’en­tre­prise Tis­sus Geo. Sheard. J’ai tout de suite vu la pos­si­bi­li­té de les ré­cu­pé­rer et, du même coup, ai­der une bonne cause.»

L’idée lui est donc ve­nue de ma­rier l’uni­vers de l’art tex­tile à ce­lui de la vie sous-ma­rine, deux mondes qu’elle connaît fort bien. Non seule­ment l’ar­tiste tra­vaille dans une en­tre­prise vouée à la fa­bri­ca­tion de tis­sus, mais elle pos­sède éga­le­ment une ga­le­rie ins­tal­lée…sous l’eau. Les cous­sins créés en forme d’étoiles de mer, en col­la­bo­ra­tion avec l’ar­tiste Ma­rie-So­leil Ber­ge­ron-Tur­cot, se­ront bien­tôt en vente. Les fonds amas­sés ser­vi­ront à fi­nan­cer le pro­jet de la confé­ren­cière et doc­teure Lyne Mo­ris­sette, qui pré­sente la confé­rence «Océa­nik» un peu par­tout en pro­vince et qui par­ti­cipe à l’émis­sion «Un homme à la mer», en com­pa­gnie de Ma­rio Cyr, sur les ondes d’ICI Ra­dio-Ca­na­da Té­lé. «Les gé­né­ra­tions qui s’en viennent doivent ab­so­lu­ment être édu­quées sur l’im­por­tance de conser­ver et d’avoir une vi­sion dif­fé­rente de notre monde, croit l’ar­tiste. J’es­saie de m’im­pli­quer dans cette sphère à ma fa­çon.»

Co­pro­prié­taire de Tis­sus Geo. Sheard, Is­kan­der Sheard a ap­puyé son em­ployée avec en­thou­siasme dans son pro­jet. «Il s’agit d’une belle fa­çon de don­ner une se­conde vie à nos tis­sus, ex­plique-t-il. Il y a aus­si un deuxième vo­let à tout ça. Il faut sa­voir que nos tis­sus sont com­po­sés de bou­teilles de plas­tique [chaque verge de tis­sus com­prend une di­zaine de bou­teilles de plas­tique]. Et comme les océans ont un énorme pro­blème de ré­si­dus de plas­tiques qui les conta­minent, on peut faire notre part ain­si.»

Ai­dée de ses col­lègues et amies Vi­cky Cou­lombe et Lau­rence Preel, Mme Choui­nard sou­haite pous­ser son pro­jet vers une autre étape. Pour le mo­ment, quelque 60 cous­sins, des oeuvres d’art uniques, ont été pro­duits. «On ai­me­rait bien pour­suivre avec un concours dans les écoles, ont-elles lan­cé lors d’une dis­cus­sion por­tant sur le pro­jet. On ai­me­rait in­vi­ter les élèves à créer leur propre sac réuti­li­sable ou cous­sin. Le ga­gnant pour­rait voir son mo­tif être réa­li­sé et re­ce­voir la confé­rence “Océa­nik”.»

Pour se pro­cu­rer les cous­sins «Étoiles de mère», on se rend au mul­ti-art3.wix­site.com/ ate­liers­mul­tiarts.

(Pho­to Le Pro­grès de Coa­ti­cook – Vincent Cliche)

Char­lène Choui­nard, Vi­cky Cou­lombe, Lau­rence Preel et Is­kan­der Sheard ont tous em­bar­qué dans l’aven­ture des «Étoiles de mère».

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.