Les 16 ans du Re­lais pour la vie sous le signe de l’émo­tion

Le Progres de Coaticook - - Actualités - VINCENT CLICHE vcliche@le­progres.net

CAN­CER. Le Re­lais pour la vie de Coa­ti­cook est une vé­ri­table mon­tagne russe d’émo­tions pour l’en­semble de ses par­ti­ci­pants et de son co­mi­té or­ga­ni­sa­teur. Le 16e ren­dez-vous, qui au­ra lieu ce sa­me­di (9 juin) au parc Lau­rence, ne fe­ra pas ex­cep­tion à la règle.

Ren­con­trée quelques jours avant l’évé­ne­ment, la pré­si­dente du Re­lais pour la vie de Coa­ti­cook, Chan­tal Des­ro­siers, se fait une fier­té d’or­ga­ni­ser les ac­ti­vi­tés en­tou­rant ce grand ras­sem­ble­ment. « Lorsque je me suis joint au groupe il y a cinq ans, je vou­lais em­boî­ter le pas à ma soeur [Pier­rette]. Je n’avais pas né­ces­sai­re­ment d’at­tentes, mais je me suis fait prendre au jeu. Quand tu ren­contres toute l’an­née des fa­milles éprou­vées par la ma­la­die, des gens qui s’en sont sor­tis vain­queurs de leur com­bat, que tu voies la MRC tout en­tière der­rière toi [après tout, le Re­lais de Coa­ti­cook est l’évé­ne­ment le plus gé­né­reux au pro­ra­ta de sa po­pu­la­tion], tu ne peux qu’être émue et avoir la force de pour­suivre. C’est vé­ri­ta­ble­ment une mon­tagne russe d’émo­tions qu’on vit. »

Dans ce grand ma­nège qu’est le Re­lais, Mme Des­ro­siers est aus­si ac­com­pa­gnée de ses deux co­pré­si­dents d’hon­neur, l’homme d’af­faires Jean- Pierre Le­febvre et le di­rec­teur gé­né­ral de la Caisse Des­jar­dins des Verts- Som­mets de l’Es­trie, Pierre Lan­ge­vin. « Cer­tains membres de l’en­tou­rage à Pierre ont com­bat­tu le can­cer et même chose pour moi, ex­plique M. Le­febvre, qui, lui-même a dû s’at­ta­quer à la ter­rible ma­la­die. Quand tu es confron­té à tout ça, tu ne veux pas vivre ça seul. Tu veux le vivre en­tou­ré de tes proches, de tes amis, de ta fa­mille. C’est un peu pour ça qu’on a ac­cep­té l’in­vi­ta­tion du Re­lais. »

Comme à l’ha­bi­tude, les par­ti­ci­pants et la po­pu­la­tion sont at­ten­dus à 18 h 30, où on don­ne­ra le coup d’en­voi aux fes­ti­vi­tés. Le Tour des sur­vi­vants, le rase-co­co du Re­lais ain­si que l’illu­mi­na­tion des lu­mi­naires font aus­si par­tie de la pro­gram­ma­tion.

UN PORTE-PA­ROLE EN SOU­TIEN

Troi­sième an­née à la barre de l’ani­ma­tion de cette soi­rée, le porte-pa­role Steve Roy voue sa par­ti­ci­pa­tion aux gens et à l’éner­gie de ceux-ci en re­tour. « Chaque an­née, j’ai aus­si une nou­velle mo­ti­va­tion et, pour 2018, cette mo­ti­va­tion porte un nom : le cu­ré Ro­bert Jo­li­coeur. Il m’avait dit une pen­sée qui m’est en­core gra­vée dans la tête. « Je re­garde le ciel et les étoiles et je me rap­pelle que, mal­gré tout ce qui se passe dans le monde, la plus belle étoile, c’est toi mon Ro­bert ». Ça me fait pen­ser à cha­cun des par­ti­ci­pants du Re­lais, qui marchent sous un ciel cou­vert d’étoiles. Même si tu es seul dans ton com­bat, tu brilles. Les gens qu’on a per­dus, ce sont aus­si des étoiles. »

Pré­fet de la MRC de Coa­ti­cook, Jacques Ma­dore s’im­plique au Re­lais de­puis main­te­nant 13 ans. « À l’époque, je re­ve­nais de faire le tour du monde et je vou­lais trou­ver une fa­çon de m’im­pli­quer dans ma com­mu­nau­té, ra­conte l’ex-mi­li­taire et maire de Saint-Ma­lo. Au­jourd’hui, je le fais pour la cause et pour tous les gens que je connais qui se battent contre le can­cer. »

« Per­sonne ne peut res­ter in­dif­fé­rent à cette ma­la­die. On est sur le point de trou­ver un re­mède, j’en suis convain­cu. Il ne faut donc ja­mais bais­ser les bras », rap­pelle l’un des pré­si­dents d’hon­neur de l’évé­ne­ment, Jean-Pierre Le­febvre.

(Pho­to Le Pro­grès de Coa­ti­cook – Vincent Cliche)

La pré­si­dente du Re­lais pour la vie de Coa­ti­cook, Chan­tal Des­ro­siers, pose ici en com­pa­gnie du porte-pa­role de l’évé­ne­ment, Steve Roy.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.