So­lange Mas­son se­ra can­di­date du Par­ti qué­bé­cois dans Saint-Fran­çois

Le Progres de Coaticook - - Actualités - VINCENT CLICHE vcliche@le­progres.net

PO­LI­TIQUE. Ce se­ra fi­na­le­ment So­lange Mas­son qui por­te­ra les cou­leurs du Par­ti qué­bé­cois dans la cir­cons­crip­tion de Saint- Fran­çois, en vue des élec­tions du 1er oc­tobre pro­chain.

Mme Mas­son a rem­por­té l’in­ves­ti­ture de la for­ma­tion po­li­tique sou­ve­rai­niste, qui s’est te­nue en deux temps, d’abord à Coa­ti­cook, le 5 juin der­nier, puis à Sherbrooke, le len­de­main (6 juin). Et elle l’a fait avec une forte ma­jo­ri­té des voix, soit 73 %, face à son ad­ver­saire, Claude Forgues, l’ex- di­rec­teur gé­né­ral de Cen­traide Es­trie.

La prin­ci­pale in­té­res­sée dit être ras­su­rée par ce vote de confiance des membres, mais à la fois sur­prise de la force de cet ap­pui. « C’est ras­su­rant, avoue-t- elle. Ce qui vient me cher­cher dans cet exer­cice, c’est que les membres du par­ti dans Saint-Fran­çois voient la po­li­tique comme je la vois. C’est-à- dire une vi­sion très po­si­tive de la po­li­tique. Je la veux près des gens et je veux aus­si la dé­mo­cra­ti­ser en quelque sorte. Je veux qu’on prenne les moyens pour la faire com­prendre et la rendre ac­ces­sible à tous. »

« La po­li­tique, ce n’est pas juste d’être mé­chant, ra­joute-t- elle. Avec la po­li­tique, on change les choses. Et si on veut les chan­ger, on doit s’as­seoir à la table des dé­ci­deurs. »

Mère d’une fa­mille re­com­po­sée, an­cienne conseillère mu­ni­ci­pale de Comp­ton et âgée de 36 ans, So­lange Mas­son vient bri­ser en quelque sorte l’image que plu­sieurs ont du Par­ti qué­bé­cois, sou­vent as­so­cié aux ba­by-boo­mers. « C’est aus­si l’an­née des femmes en po­li­tique », es­time-t-elle.

Mis à part un bref in­ter­lude de l’ex­mi­nistre de la Santé, le doc­teur Ré­jean Hébert, en 2012, Saint-Fran­çois a long­temps été un châ­teau fort li­bé­ral. Néan­moins, la an­di­date pé­quiste croit en ses chances de l’em­por­ter. « Les li­bé­raux au­ront un lourd bi­lan à dé­fendre. Et il y a aus­si us­si beau­coup de gens qui votent pour r le can­di­dat, rap­pe­lons-le », ex­plique-t- elle. lle.

Quant aux en­jeux, Mme Mas­son dit vou­loir mettre l’em­phase sur la vie e en ré­gion. « Ça prend des ser­vices. Re­gar­dez, ez, à Comp­ton, il manque de places en gar­de­rie, rie, même chose à Wa­ter­ville et je suis pas mal cer­taine er­taine que c’est le cas à d’autres en­droits dans le e com­té. Coa­ti­cook au­ra un manque de mé­de­cins ns de fa­mille bien­tôt. Il manque aus­si beau­coup p de­main- de main-d’oeuvre d’oeoeoeuvre dans nos en­tre­prises. Il est peut-être eut- être temps de va­lo­ri­ser les pro­fes­sions qui sont en lien avec cette pé­nu­rie », songe-t-elle.

So­lange Mas­son af­fron­te­ra te­ra le li­bé­ral Charles Poulin, la ca­quiste iste

Ge­ne­viève Hébert ain­si que e le so­li­daire Ke­vin Cô­té lors s du scru­tin du 1er oc­tobre.

(Pho­to gra­cieu­se­té)

So­lange Mas­son est la can­di­date du Par­ti qué­bé­cois dans Saint-Fran­çois.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.