Ren­dez-vous unique avec Ca­the­rine Ma­jor

Le Quotidien - - ARTS ET SPECTACLES - ANNE-MA­RIE GRAVEL am­gra­vel@le­quo­ti­dien.com

Ca­the­rine Ma­jor convie le pu­blic à un ren­dez-vous unique. Le sa­me­di 22 juillet, elle se­ra en com­pa­gnie de son conjoint, l’au­teur-com­po­si­teur-in­ter­prète Moran, pour of­frir un spec­tacle ins­pi­ré du mo­ment aux spec­ta­teurs réunis à l’Au­berge de l’Île du Re­pos.

Il y a long­temps dé­jà que Ca­the­rine Ma­jor est pas­sée dans la ré­gion. Sa­me­di soir, l’au­teure-com­po­si­trice-in­ter­prète pal­lie­ra la si­tua­tion. Elle mon­te­ra sur scène en for­mule so­lo, avec son cla­vier.

La tour­née de son der­nier al­bum La mai­son du monde a pris fin la se­maine der­nière.

La pres­ta­tion qu’elle of­fri­ra à l’Île du Re­pos s’ins­crit dans le cadre d’une tour­née es­ti­vale or­ches­trée par le ROSEQ, qui per­met à des ar­tistes de pré­sen­ter leur ma­té­riel dans des en­droits in­ti­mistes et pit­to­resques.

« Ça me per­met de pré­sen­ter des chan­sons en for­mule dé­pouillée », dé­crit Ca­the­rine Ma­jor au cours d’un en­tre­tien té­lé­pho­nique.

L’ar­tiste compte aus­si pro­fi­ter de la pré­sence de son amou­reux, Moran, qui as­sume la pre­mière par­tie de la re­pré­sen­ta­tion.

Au cours des der­niers jours, le couple a vé­cu l’ex­pé­rience à trois re­prises. L’île du Re­pos se­ra son der­nier ar­rêt avant qu’il re­prenne la route de la mai­son.

« On a trois en­fants, on fait tout en­semble, mais on a ra­re­ment l’oc­ca­sion de par­ta­ger la scène. On va échan­ger. On va en pro­fi­ter puis­qu’on ne le fait ja­mais. On va par­ta­ger la soi­rée. »

Évi­dem­ment, des titres de La mai­son du monde se­ront of­ferts, mais l’ar­tiste pro­pose un spec­tacle dif­fé­rent. « Il y au­ra un peu de tout. Peut-être un peu de nou­veau ma­té­riel. Ceux qui m’ont vu en spec­tacle ver­ront que ce n’est pas pa­reil du tout. Je me laisse l’ou­ver­ture de chan­ger le spec­tacle chaque soir. Cette tour­née per­met d’es­sayer des choses. Je me laisse por­ter par les ré­ac­tions. »

Ca­the­rine Ma­jor connaît bien l’Au­berge de l’Île du Re­pos où elle s’est pro­duite à quelques oc­ca­sions dé­jà.

« Les gens sont là pour prendre un verre, pro­fi­ter du bord de l’eau, ça donne le ton à la soi­rée. J’aime être proche des gens. En so­lo, il faut s’adap­ter. J’éprouve du plai­sir avec cette proxi­mi­té. On a l’im­pres­sion d’avoir vé­cu quelque chose. C’est plus stres­sant qu’une salle de 1000 per­sonnes où on ne voit per­sonne, mais il y a quelque chose de plus com­plet dans l’échange. »

Le reste de l’été se­ra as­sez calme pour le couple, pa­rents de trois en­fants, dont un jeune bam­bin de 13 mois à peine.

« Pour nous, c’est as­sez par­ti­cu­lier de se dé­pla­cer sans en­fants. En fait, c’est la pre­mière fois que ça nous ar­rive de­puis la nais­sance du bé­bé. Ça nous per­met de bien nous concen­trer sur les spec­tacles. »

À l’au­tomne, Ca­the­rine Ma­jor songe à créer de nou­velles pièces. « Je n’ai pas eu le temps de me re­trou­ver en­core de­puis la nais­sance de notre der­nier en­fant. J’ai­me­rais sor­tir quelque chose quelque part en 2018. Je ne sais pas quelle forme ça va prendre. J’ai en­vie de m’ou­vrir à d’autres af­faires. Il va fal­loir que je re­plonge. L’ins­pi­ra­tion est là, mais je n’étais pas là en­core en terme d’éner­gie. »

— PHO­TO COURTOISIE

Ca­the­rine Ma­jor pré­sen­te­ra un spec­tacle en so­lo à l’Au­berge de l’Île du Re­pos le sa­me­di 22 juillet.

PHO­TO COURTOISIE —

L’au­teur-com­po­si­teur-in­ter­prète Moran as­sume la pre­mière par­tie du spec­tacle de Ca­the­rine Ma­jor. Le couple compte bien pro­fi­ter de l’oc­ca­sion pour par­ta­ger la scène, puisque rares sont les oc­ca­sions de le faire.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.