EN­CORE DE LA GRÊLE

Plu­sieurs dom­mages en­re­gis­trés dans la ré­gion, par­ti­cu­liè­re­ment au Lac-Saint-Jean

Le Quotidien - - LA UNE - DE­NIS VILLENEUVE dvil­le­neuve@le­quo­ti­dien.com

La foudre due au pas­sage d’un front froid jeu­di en fin de soi­rée a cau­sé des dom­mages à l’in­té­rieur de la ré­si­dence de la fa­mille Fil­lion-For­tin, sur la rue des Bains, à Saint-Ho­no­ré.

Vers 23 h 45, Mar­co Fil­lion, sa conjointe Vé­ro­nique For­tin et leur fille Ga­brielle, âgée de 10 ans, sont sor­tis sur la ga­le­rie ar­rière de leur ré­si­dence pour ad­mi­rer le spec­tacle de la pluie abon­dante et des éclairs qui dé­chi­raient le ciel. Sans pré­ve­nir, le spec­tacle a failli se trans­for­mer en drame puis­qu’un éclair est ve­nu frap­per le po­teau su­pé­rieur du tram­po­line. Ça a pro­duit une boule de feu dans la patte de l’ap­pa­reil du cô­té op­po­sé tou­chant la terre. L’éclair a lais­sé une lé­gère trace noire à l’em­bout du po­teau et a fait écla­ter le re­cou­vre­ment de plas­tique tan­dis que le sol est lé­gè­re­ment dé­pla­cé. «J’étais ap­puyé après le cadre de porte. Je vous dis que ça a ré­son­né à l’in­té­rieur de mon corps. D’ha­bi­tude je n’ai pas peur de la foudre, mais là... Une de­mi-heure plus tard, j’avais en­core le flash de l’éclair dans le cer­veau», a ex­pli­qué M. Fil­lion.

En ef­fec­tuant une tour­née de la mai­son, le couple constate que la foudre, en tou­chant terre, a cau­sé des dom­mages puisque plu­sieurs équi­pe­ments élec­triques ne fonc­tionnent plus. C’est le cas pour les huit ther­mo­stats de la ré­si­dence qui ont pos­si­ble­ment été grillés et qui ont mis en marche les plinthes élec­triques. Le mo­teur du spa et une carte élec­tro­nique, les deux té­lé­vi­seurs et les deux ré­cep­teurs, une console Wii ain­si que la hotte au-des­sus du poêle sont hors d’usage tout comme les gra­da­teurs lu­mi­neux. « Lorsque j’ai ou­vert le ro­bi­net, l’eau est sor­tie rouge pen­dant 30 se­condes en­vi­ron », af­firme M. Fil­lion. Il est pos­sible qu’en se dis­per­sant dans la terre, la charge élec­trique ait pu re­mon­ter dans le cir­cuit de la ré­si­dence via le fil de mise à la terre.

Mal­gré les dom­mages su­bis, le couple n’est pas trop dé­cou­ra­gé puisque les dom­mages se­raient cou­verts par leur com­pa­gnie d’as­su­rances, une in­for­ma­tion qui de­vrait être va­li­dée lun­di par un agent res­pon­sable.

À la suite de cet évé­ne­ment, M. Fil­lion avoue qu’il ne sait plus quoi dire à sa fille Ga­brielle puisque quelques mi­nutes avant le fou­droie­ment, cette der­nière ve­nait de de­man­der à ses pa­rents s’il y avait du dan­ger avec les orages. « En re­gar­dant le ciel, elle m’avait dé­jà de­man­dé si un avion pou­vait tom­ber. Je lui ai dit que c’était plu­tôt rare. Le len­de­main, un avion s’écra­sait à Saint-Ho­no­ré. En me voyant abattre un arbre, elle m’avait de­man­dé s’il était pos­sible que l’arbre tombe sur la mai­son. J’ai man­qué mon arbre et il est tom­bé sur la mai­son. »

L’au­tomne der­nier, M. Fil­lion s’était fait pié­ger lors de la pre­mière tem­pête et sa voi­ture avait dé­va­lé sans contrôle la côte de la rue Hô­tel-Dieu.

À la sug­ges­tion de se pro­cu­rer un billet de lo­te­rie, M. Fil­lion es­time qu’il a moins de chance de ga­gner que de se faire frap­per par la foudre!

— PHO­TO LE PRO­GRÈS, GIMMY DESBIENS

Plu­sieurs re­vê­te­ments ex­té­rieurs n’ont pu ré­sis­ter à la grêle, par­ti­cu­liè­re­ment à Hé­bert­ville-Sta­tion, se­lon nos ob­ser­va­tions.

— PHO­TO LE PRO­GRÈS, GIMMY DESBIENS

Une grande par­tie des ré­coltes de la pro­duc­tion ma­raî­chère À Contre Vent de Saint-Gé­déon est une perte to­tale.

— PHO­TOS LE PRO­GRÈS, MI­CHEL TREM­BLAY

Dans la nuit de jeu­di à ven­dre­di, un éclair a frap­pé la po­teau su­pé­rieur du tram­po­line de Mar­co Fil­lion.

— PHO­TO LE PRO­GRÈS, GIMMY DESBIENS

Le toit du so­la­rium d’une mai­son de la rue Saint-Wil­brod à Hé­bert­ville-Sta­tion a été dé­truit par la grêle.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.