Jor­dan Spieth fi­nit en force

Le Quotidien - - SPORTS - Presse ca­na­dienne

SOU­TH­PORT, Royaume-Uni - L’Amé­ri­cain Jor­dan Spieth a re­pris les com­mandes avec un coup d’éclat au 15e trou, di­manche, rem­por­tant fi­na­le­ment l’Om­nium bri­tan­nique par trois coups de­vant Matt Ku­char, son com­pa­triote et com­pa­gnon de jeu.

Cette grande vic­toire au Royal Birkdale s’ajoute à des triomphes au Tour­noi des maîtres et à l’Om­nium des États-Unis, en 2015 dans les deux cas.

« C’est un rêve qui se réa­lise pour moi, a dit Spieth, contem­plant son nom sur la pres­ti­gieuse ca­rafe du vain­queur. C’est vrai­ment un rêve de­ve­nu réa­li­té. »

Spieth a épa­té avec un aigle au 15e, après un bo­guey et un oi­se­let à ses trous pré­cé­dents. Concré­ti­sé avec un rou­lé de 50 pieds, le coup de théâtre l’a ame­né à moins 10 et dès le trou sui­vant, il a ajou­té un oi­se­let, après une nor­male de Ku­char.

Le Texan qui au­ra 24 ans jeu­di a conclu avec un oi­se­let et une nor­male de plus pour un 69 et un to­tal de 268, à moins 12.

Spieth a pré­va­lu avec le même cous­sin qu’avant son pre­mier coup de la jour­née.

Trois de ses quatre oi­se­lets sont sur­ve­nus sur le deuxième neuf, sans comp­ter l’aigle au 15e. Il a ins­crit cinq oi­se­lets, dont quatre en moi­tié de ronde.

Ku­char (69) jouait dans le der­nier groupe d’un tour­noi ma­jeur pour la pre­mière fois de sa car­rière, à 39 ans.

Il n’a me­né qu’après le 13e, où Spieth a frap­pé un coup de dé­part digne d’un cau­che­mar. Il a en­voyé sa balle en pente dans une dune fort touf­fue, à une cen­taine de verges à droite de l’al­lée.

Spieth a éco­pé d’un coup de pé­na­li­té. Réa­li­sant que le champ de pra­tique était en jeu, il a pris tant de re­cul qu’il se trou­vait der­rière les ca­mions d’équi­pe­ment, à un en­droit où il frap­pait sans voir le trou. Lo­bant la balle au-de­là des dunes, il l’a en­voyée tout juste à court d’une fosse de sable, près du vert. Tout ce­la a pris une ving­taine de mi­nutes.

Spieth a fi­na­le­ment ca­lé un rou­lé de sept pieds pour s’en ti­rer avec un bo­guey, son cin­quième et der­nier de la jour­née. Mais après ce­la, il a re­bon­di en jouant du golf tout à fait ex­cep­tion­nel.

Spieth a louan­gé son cad­die Mi­chael Grel­ler pour l’avoir gran­de­ment ai­dé à res­ter concen­tré.

« J’étais un peu abat­tu et je pense que tout le monde l’au­rait été, a dit Spieth. La vic­toire lui re­vient au­tant qu’à moi. »

Ayant si­gné la nor­male au 13, Ku­char avait alors pris un coup d’avance au som­met du ta­bleau.

Le score est tou­te­fois de­ve­nu égal dès le trou sui­vant, Spieth ob­te­nant un deuxième oi­se­let et Ku­char ins­cri­vant la nor­male.

Les deux gol­feurs étaient dans l’im­passe à la mi-par­cours.

Spieth a fi­ni le pre­mier neuf en ra­tant un court rou­lé, com­met­tant un bo­guey. Com­bi­né à un oi­se­let de Ku­char un peu plus tôt, l’éga­li­té était ain­si créée.

Spieth n’avait pas com­mis de bo­guey sa­me­di, se don­nant un cous­sin de trois coups en pre­mière place.

Ku­char a réus­si quatre oi­se­lets et a com­mis trois bo­gueys en der­nière ronde.

Le pro­chain tour­noi de pres­tige dans la mire de Spieth : le Cham­pion­nat de la PGA. L’évé­ne­ment se tien­dra le mois pro­chain au club Quail Hol­low, à Char­lotte.

Le Chi­nois Hao­tong Li a fi­ni troi­sième, épa­tant avec un 63 pour 274, à moins six. Il a ins­crit sept oi­se­lets dont les quatre der­niers trous, tout en évi­tant le bo­guey.

Le Nord-Ir­lan­dais Ro­ry McIl­roy a si­gné un aigle au 17e, jouant 67 pour 275, à moins cinq.

— PHO­TO AFP, AN­DY BUCHANAN

L’Amé­ri­cain Jor­dan Spieth a rem­por­té l’Om­nium bri­tan­nique, le troi­sième titre ma­jeur de sa car­rière, en de­van­çant par trois coups son com­pa­triote Matt Ku­char.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.