Un mé­lange mu­si­cal très ef­fi­cace

Le Quotidien - - ACTUALITÉS - DO­MI­NIQUE GOBEIL dgo­beil@le­quo­ti­dien.com

Près de 4500 per­sonnes ont dan­sé sur les mé­lo­dies dé­jan­tées de Yann Perreau, puis chan­té en coeur le folk qué­bé­cois des 2Frères ven­dre­di soir, à Roberval. Un mé­lange mu­si­cal qui a ra­vi la foule ras­sem­blée sur la Place de la tra­ver­sée. L’au­teur-com­po­si­teur-in­ter­prète a sur­pris les spec­ta­teurs en en­ton­nant sa pre­mière pièce en déam­bu­lant à tra­vers eux, tout en dou­ceur. Il s’est en­suite écla­té sur scène avec Ba­by boom, ti­ré de son cin­quième al­bum Le fan­tas­tique des astres.

En spec­tacle, Perreau est plus qu’un chan­teur, c’est un co­mé­dien. On sent dans sa voix les dif­fé­rents per­son­nages in­car­nés dans les his­toires qu’il chante. Il hurle dans la nuit pour Mon amour est un loup, il se trans­forme en maître de cirque pour pré­sen­ter ses quatre mu­si­ciens, il s’in­ter­rompt du­rant un mor­ceau pour une pose de yo­ga en re­te­nant bien sa res­pi­ra­tion...

«Une poffe du lac Saint-Jean, ça fait dif­fé­rent des autres places, you­hou!»

Yann Perreau est aus­si un dan­seur à l’éner­gie conta­gieuse. Ses mu­si­ciens imitent ses pas du­rant Le pré­sident danse au­tre­ment ,et la foule se prête éga­le­ment au jeu les bras dans les airs. En en­ten­dant Faut pas se fier aux ap­pa­rences, le pu­blic a pris en­core plus de vi­gueur, mais ce n’était rien com­pa­ré à quand les notes du ré­cent suc­cès ra­dio­pho­nique J’aime les oi­seaux ont re­ten­ti. Les cris de liesse n’ont pas at­ten­du.

Avant de cé­der sa place à 2Frères, le chan­teur a ter­mi­né plus cal­me­ment, comme il a com­men­cé, avec T’em­bel­lis ma vie. «Roberval, vous em­bel­lis­sez la nôtre», a lan­cé Yann Perreau.

BEL AC­CUEIL

Les cris ont re­pris avec plus de force pour ac­cueillir le duo ori­gi­naire de Cha­pais. «On est content d’être là, on va en pro­fi­ter à fond. On a une re­la­tion pri­vi­lé­giée avec le pu­blic du Sa­gue­nay-Lac-SaintJean, c’est tou­jours un im­mense plai­sir de ve­nir vous voir!», ont confié Érik et Son­ny Caouette après une in­tro­duc­tion mu­si­cale de per­cus­sions. Les ba­rils lu­mi­neux qui fai­saient of­fice de tam­bours pro­dui­saient un très bel ef­fet.

Les frères et leurs mu­si­ciens ont en­suite en­chaî­né avec Le dé­mon du mi­di, puis la po­pu­laire chan­son 33 tours. La foule a mon­tré qu’elle était bien ca­pable de chan­ter elle aus­si. On au­rait d’ailleurs dit que les Caouette pro­non­çaient les pa­roles plus dou­ce­ment, pour lais­ser les spec­ta­teurs par­ti­ci­per. Nul doute que ceux-ci ont pas­sé en­suite une belle fin de soi­rée, même si la jour­na­liste a dû quit­ter avant la fin, alors que les pa­roles des chan­sons de Paul Pi­ché se fai­saient en­tendre.

Sa­me­di soir, ce sont les Cow­boys frin­gants qui ani­me­ront la 63e Tra­ver­sée in­ter­na­tio­nale du lac Saint-Jean.

— PHO­TO LE PRO­GRÈS, GIMMY DESBIENS

Le pu­blic connais­sait par coeur les suc­cès du duo 2Frères, ven­dre­di soir, à Roberval.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.