«

Le Quotidien - - CLUB DE LECTURE -

Il fau­drait tou­jours être en route pour l’Alas­ka. Mais y ar­ri­ver à quoi bon. J’ai fait mon sac. C’est la nuit. Un jour je quitte Ma­nosque-lesP­la­teaux, Ma­nosque-les-Cou­teaux, c’est fé­vrier, les bars ne désem­plissent pas, la fu­mée et la bière, je pars, le bout du monde, sur la Grande Bleue, vers le cris­tal et le pé­ril, je pars. Je ne veux plus mou­rir d’en­nui, de bière, d’une balle per­due. De mal­heur. Je pars. Tu es folle. Ils se moquent. Ils se moquent tou­jours – toute seule sur des ba­teaux avec des hordes d’hommes, tu es folle... Ils rient.

Riez. Riez. Bu­vez. Dé­fon­cez-vous. Mou­rez si vous vou­lez. Pas moi. Je pars pê­cher en Alas­ka. Sa­lut.

Je suis par­tie.

Je vais tra­ver­ser le grand pays. À New York j’ai en­vie de pleu­rer. Je pleure dans mon café au lait, puis je sors. Il est très tôt en­core. Je marche le long de grandes ave­nues, dé­sertes. Le ciel est très haut, très clair entre les tours qui s’élèvent comme des folles, l’air est cru. Des pe­tits stand­sca­ra­vanes vendent du café et des gâ­teaux. As­sise sur un banc, en face d’un buil­ding qui mi­roite en­flam­mé par le so­leil le­vant, je bois le grand café in­si­pide avec un muf­fin énorme, pe­tite éponge dou­ceâtre. Et dou­ce­ment la joie re­vient, une lé­gè­re­té dif­fuse dans les jambes, le dé­sir de se re­le­ver, la cu­rio­si­té d’al­ler voir, au coin de la rue, et puis der­rière jus­qu’au sui­vant... Et je me lève et je marche, la ville s’éveille, les gens pa­raissent, le ver­tige com­mence.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.