Noyade évi­tée de peu dans la Jacques-Car­tier

Le Quotidien - - ACTUALITÉS - JEAN-FRAN­ÇOIS NÉ­RON jf­ne­ron@le­so­leil.com

Un après-mi­di ré­créa­tif au­rait pu tour­ner au drame di­manche sur la Jacques-Car­tier sans l’in­ter­ven­tion ra­pide d’une équipe de guides en ri­vière.

L’évé­ne­ment s’est pro­duit au mo­ment où un homme pre­nait place sur une luge de ri­vière de l’en­tre­prise Nou­velle Vague de Saint-Ga­briel-de-Val­car­tier, une en­tre­prise spé­cia­li­sée dans des ex­pé­di­tions de raf­ting, de kayak et de luge d’eau dans les eaux vives de la Jacques-Car­tier.

L’homme au­rait pas­sé une tren­taine de se­condes sous l’eau avant d’être se­cou­ru par l’équipe de guides qui était sur place. « Nos em­ployés sont bien for­més, mais c’est l’ap­pel qu’on ne veut ja­mais re­ce­voir », lance au bout du fil An­nie Ber­ge­vin, pro­prié­taire de l’en­tre­prise.

En 10 ans, d’exis­tence, c’est la pre­mière fois qu’un in­ci­dent du genre sur­vient. Heu­reu­se­ment, se console-t-elle, son per­son­nel a ré­agi se­lon les règles de l’art. « Ils ont uti­li­sé un dé­fi­bril­la­teur qu’ils avaient en leur pos­ses­sion et l’homme a re­pris conscience », ex­plique-t-elle.

Les pom­piers sont aus­si in­ter­ve­nus pour éva­cuer la vic­time. Il a été trans­por­té par am­bu­lance au centre hos­pi­ta­lier pour y re­ce­voir des soins. On ne sem­blait pas craindre pour sa vie.

« La sé­cu­ri­té est pri­mor­diale pour nous, ras­sure Mme Ber­ge­vin, au su­jet de l’ac­ti­vi­té de luge pra­ti­quée chaque été par des cen­taines, voire des mil­liers de per­sonnes. Nous for­mons tou­jours des groupes res­treints. Il y a ha­bi­tuel­le­ment un guide pour chaque trio de lu­geurs », conclut-elle.

— PHO­TO COL­LA­BO­RA­TION SPÉ­CIALE STEVE JOLICOEUR

Un homme qui fai­sait de la luge de ri­vière dans la Jacques-Car­tier au­rait pas­sé une tren­taine de se­condes sous l’eau avant d’être se­cou­ru par des guides de l’en­tre­prise Nou­velle Vague sur place.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.