HO­RO­SCOPE

31 juillet 2017

Le Quotidien - - DIVERTISSEMENTS -

Bé­lier du 21 mars au 19 avril: Le cycle de la Lune en­core en Scorpion pour­rait éveiller un goût pour des activités qui sortent de l’or­di­naire. Une nou­velle sym­pa­thie pour­rait se dé­ve­lop­per avec quel­qu’un qui se dé­marque par son ca­rac­tère ori­gi­nal. Tou­te­fois, compte te­nu du re­gard sé­vère de Plu­ton en Capricorne et de l’op­po­si­tion de Ju­pi­ter, il vau­drait mieux gar­der les pieds sur terre.

Tau­reau du 20 avril au 20 mai: Quoi de plus par­ti­cu­lier que le pas­sage de la Lune en Scorpion, en face de votre Signe, pour com­men­cer la se­maine? Étant don­né que ce cycle pour­rait vous sur­prendre, on vous sug­gère de vous gâ­ter... ou mieux en­core, de lais­ser les autres le faire à votre place. En ce der­nier jour du mois, vous ne de­vriez pas vous sen­tir cou­pable d’ac­cor­der la prio­ri­té à vos en­vies.

Gémeaux du 21 mai au 21 juin: Qui cherche des dif­fi­cul­tés fi­nit tou­jours par en trou­ver. Vu que Vé­nus quitte votre Signe et que la Lune se trouve en Scorpion, vous ga­gne­rez à ne pas es­sayer d’étendre votre in­fluence au-de­là de vos plates-bandes. Il est re­com­man­dé d’op­ter pour la plus grande sim­pli­ci­té au­jourd’hui, même si elle vous semble un peu fade par rap­port aux autres al­ter­na­tives.

Can­cer du 22 juin au 22 juillet: Avec l’ar­ri­vée de Vé­nus en Can­cer, il fau­drait pro­ba­ble­ment vous al­lier avec d’autres in­di­vi­dus, même si leurs vues dif­fèrent quelque peu des vôtres, afin de com­battre un tiers par­ti qui re­pré­sente une plus im­por­tante ad­ver­si­té. Si les conflits d’or­gueil vous em­pêchent de faire front com­mun, vous cè­de­rez la voie à vos ri­vaux. Ne leur per­met­tez pas de di­vi­ser pour mieux ré­gner.

Lion du 23 juillet au 22 août: On a tou­jours da­van­tage be­soin de mo­dèles que de cri­tiques. En cette étape an­ni­ver­saire, la pire chose se­rait de don­ner l’im­pres­sion que vous croyez tout sa­voir. Si l’ap­proche de l’autre vous semble in­adé­quate, vous de­vriez lui faire com­prendre de la ma­nière la plus di­plo­ma­tique pos­sible. Par ailleurs, la conjonc­tion So­leil-Mars en Lion fa­vo­ri­se­ra de nou­velles ren­contres.

Vierge du 23 août au 22 sep­tembre: Mer­cure est en Vierge, mais vu que la Lune est en­core de pas­sage en Scorpion, il pour­rait s’agir d’un dé­but de se­maine plus émo­tion­nel lors du­quel la com­mu­ni­ca­tion se­ra cru­ciale, mais pro­ba­ble­ment pas évi­dente à éta­blir. Pour­quoi ne pas faire part im­mé­dia­te­ment de ce que vous res­sen­tez à la per­sonne concer­née, plu­tôt que d’en par­ler à de tiers par­tis?

Ba­lance du 23 sep­tembre au 23 oc­tobre: Sous l’in­fluence de Ju­pi­ter en Ba­lance, vous ac­cor­dez pro­ba­ble­ment trop d’im­por­tance à cer­tains pe­tits dé­tails. Les com­pli­ca­tions ho­raires de la sai­son es­ti­vale pour­raient être ré­glées en ré­éva­luant vos prio­ri­tés. En plus d’ac­ca­pa­rer beau­coup de votre temps, le per­fec­tion­nisme risque de contri­buer à vous ra­len­tir in­uti­le­ment. Il se­rait donc sa­lu­taire d’as­sou­plir vos propres stan­dards.

Scorpion du 23 oc­tobre au 21 no­vembre: Une fois le dî­ner fi­ni, on n’es­time plus la cuillère. Tou­te­fois, la re­con­nais­sance à l’en­droit de ceux qui vous ont ren­du ser­vice est une at­ti­tude louable qui ne peut qu’en­gen­drer de bonnes ré­per­cus­sions. Avec la Lune en Scorpion, pre­nez le temps de vous rap­pe­ler des gens qui ont été dis­po­nibles quand vous aviez be­soin d’eux, et té­moi­gnez de votre ap­pré­cia­tion.

Sagittaire du 22 no­vembre au 21 dé­cembre: Pour avoir trop at­ten­du pour faire la traite, les vaches sont par­ties. Étant don­né que la Lune en Scorpion se­ra de­main en Sagittaire, de­meu­rez à l’écoute afin de ne pas lais­ser pas­ser une op­por­tu­ni­té. Étant don­né que le ti­ming est dé­ter­mi­nant, il fau­drait de­meu­rer aux aguets. Avec la ré­tro­gra­da­tion de Sa­turne, la né­gli­gence ne par­don­ne­rait pas en ce mo­ment...

Capricorne du 22 dé­cembre au 19 jan­vier: Nous at­ten­dons d’un sage qu’il dise «j’avais pré­ve­nu» et non «je sa­vais que ça al­lait ar­ri­ver». Le cycle de la Lune en Scorpion exalte sou­vent l’in­tui­tion, et si vous pres­sen­tez quelque chose, vous ne de­vriez pas le gar­der pour vous. Les autres se­ront libres de vous écou­ter ou de n’en faire qu’à leur tête, mais en bout de ligne, ils ne pour­ront pas vous re­pro­cher de n’avoir rien dit.

Verseau du 20 jan­vier au 18 fé­vrier: Mal­gré le cycle de la Lune en­core en Scorpion, le duo So­leil-Mars en Lion, votre Signe com­plé­men­taire, de­vrait agré­men­ter vos en­tre­tiens, tant au plan per­son­nel que pro­fes­sion­nel. C’est le temps de prendre une dé­ci­sion qui vous rap­pro­che­ra de vos ob­jec­tifs. Vos ini­tia­tives se­ront bien re­çues, et il suf­fi­ra seule­ment de vous faire confiance, et sur­tout d’oser!

Pois­sons du 19 fé­vrier au 20 mars: Rien n’est per­du tant que tout n’est pas per­du. En face de Nep­tune en Pois­sons, Mer­cure en Vierge pour­rait vous ame­ner à avoir un re­gard pes­si­miste sur votre si­tua­tion, mais la pire chose se­rait de bais­ser les bras et de vous ré­si­gner à perdre. La par­tie est loin d’être ter­mi­née, et même si vous tra­ver­sez quelques mo­ments d’ap­pré­hen­sion, le cli­mat s’éclair­ci­ra d’ici peu.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.