Le syn­di­cat d’Al­ma ré­clame des in­ves­tis­se­ments

Le Quotidien - - ACTUALITÉS - LOUIS TREM­BLAY ltrem­blay@le­quo­ti­dien.com

L’en­tre­prise Rio Tinto ne peut plus faire at­tendre la ré­gion et doit confir­mer le plus ra­pi­de­ment pos­sible les in­ves­tis­se­ments dans les pro­jets d’aug­men­ta­tion de sa ca­pa­ci­té de pro­duc­tion d’alu­mi­nium se­lon les termes des en­tentes conclues avec le gou­ver­ne­ment du Qué­bec. Le pré­sident du Lo­cal 9490 af­fi­lié aux Mé­tal­los de l’alu­mi­ne­rie d’Al­ma, Alexandre Fré­chette, es­père que l’en­tre­prise ne ten­te­ra pas en­core une fois de trou­ver de nou­velles rai­sons pour se dé­doua­ner de ses prin­ci­paux en­ga­ge­ments alors que le gou­ver­ne­ment a de son cô­té res­pec­té ses pro­messes. L’en­tre­prise a bé­né­fi­cié d’un sou­tien fi­nan­cier pen­dant la crise, d’une par­tie de son prêt sans in­té­rêt dans le pro­jet AP60 et elle de­vrait nor­ma­le­ment ob­te­nir d’autres condi­tions in­té­res­santes pour ses ac­ti­vi­tés de pro­duc­tion d’élec­tri­ci­té, sou­tient M. Fré­chette.

« Le pro­jet des boues rouges semble sur la bonne voie. Le dé­cret pour la sta­bi­li­sa­tion des berges ne ren­con­tre­ra vi­si­ble­ment pas de dif­fi­cul­té ma­jeure avec l’en­tente sur la ges­tion par­ti­ci­pa­tive. Les tra­vailleurs ont fait les conces­sions exi­gées en lien avec le ré­gime de re­traite et le mar­ché s’amé­liore plus que si­gni­fi­ca­ti­ve­ment », a dé­cla­ré le lea­der syn­di­cal après la pu­bli­ca­tion des ré­sul­tats fi­nan­ciers de l’en­tre­prise.

À elle seule, in­voque Alexandre Fré­chette, la di­vi­sion alu­mi­nium de Rio Tinto a per­mis de dé­ga­ger des pro­fits nets de l’ordre de 700 M $ US après les six pre­miers mois de l’an­née. Pour Alexandre Fré­chette, il faut te­nir compte d’élé­ments ad­di­tion­nels quand on ana­lyse la si­tua­tion de l’en­tre­prise pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« Le prix de l’alu­mi­nium est de 1900 $ se­lon ce qu’on a pu ob­ser­ver ra­pi­de­ment. On doit sa­voir que dans une usine comme Al­ma, se­lon les chiffres de Rio Tinto, le prix est plus éle­vé puisque nous fai­sons des pro­duits spéciaux et le prix peut aug­men­ter fa­ci­le­ment de l’ordre de 200 $ la tonne. À titre d’exemple, nous pro­dui­sons en ce mo­ment de l’alu­mi­nium pour des bus bar pour une alu­mi­ne­rie au MoyenO­rient. C’est le pro­duit le plus payant sur le mar­ché », in­siste Alexandre Fré­chette.

Pour Alexandre Fér­chette, il n’y

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.