Plus de si­gnaux po­si­tifs at­ten­dus, croit Couillard

Le Quotidien - - ACTUALITÉS - DO­MI­NIQUE GOBEIL

Le pre­mier mi­nistre Phi­lippe Couillard croit que Rio Tinto au­ra be­soin de plus d’en­cou­ra­ge­ments avant d’in­ves­tir au Saguenay-Lac-Saint-Jean, même si les re­ve­nus nets de sa di­vi­sion alu­mi­nium ont dou­blé aux deux pre­miers tri­mestres de 2017 com­pa­ra­ti­ve­ment à pa­reille date l’an der­nier.

Ceux-ci montent ain­si à 760 mil­lions de dol­lars amé­ri­cains, sur­tout grâce à la hausse du prix de l’alu­mi­nium sur le mar­ché.

« Je pense qu’on doit ac­cueillir cette nou­velle avec bon­heur. Rio Tinto doit être très contente aus­si, mais la com­pa­gnie va sû­re­ment vou­loir des signes de raf­fer­mis­se­ment de l’in­dus­trie sup­plé­men­taires », a dé­cla­ré Phi­lippe Couillard en point de presse à Saint-Bru­no.

Ce­lui qui est aus­si dé­pu­té de Ro­ber­val cible no­tam­ment la concur­rence chi­noise. « Rio Tinto veut cer­tai­ne­ment que l’in­cer­ti­tude se dis­sipe à pro­pos de l’ac­cu­mu­la­tion de l’alu­mi­nium sur le mar­ché in­ter­na­tio­nal. »

Dans la ré­gion, les phases 2 et 3 de l’usine AP60 à Jon­quière se font tou­jours at­tendre, comme la suite du dé­ve­lop­pe­ment de l’Usine Al­ma. «Rio Tinto sait qu’on est prêt n’im­porte quand pour fa­ci­li­ter des in­ves­tis­se­ments au Qué­bec », ter­mine le pre­mier mi­nistre. a plus d’ex­cuse pour re­tar­der les in­ves­tis­se­ments. Tous les voyants sont au vert et l’en­tre­prise n’a d’autre choix que de res­pec­ter ses en­ga­ge­ments, sou­tient-il.

Les pro­jets en at­tente sont ceux des deux autres phases de l’usine AP60 au Com­plexe Jon­quière et l’ajout d’une salle de cuves à l’alu­mi­ne­rie d’Al­ma. Pour Al­ma, cet ajout se tra­dui­rait par la créa­tion de nou­veaux em­plois.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.