Pas une ques­tion d’ar­gent

Le Quotidien - - STATISTIQUES -

PA­RIS - Le joueur de soc­cer bré­si­lien Ney­mar as­sure que l’ar­gent n’a pas été sa source pre­mière de mo­ti­va­tion pour l’in­ci­ter à se joindre au Pa­ris Saint Ger­main, et af­firme qu’il ne res­sen­ti­ra pas plus de pres­sion à cause du mon­tant de 222 mil­lions d’eu­ros qui a été ver­sé pour ob­te­nir sa li­bé­ra­tion du FC Bar­ce­lone.

Ney­mar s’est en­vo­lé de Bar­ce­lone dans un jet pri­vé pour sa pré­sen­ta­tion of­fi­cielle à Pa­ris, où on at­tend de lui qu’il trans­forme le des­tin de sa nou­velle équipe.

Lors d’une confé­rence de presse cou­rue, ven­dre­di, Ney­mar s’est dit « très triste » de se faire de­man­der si l’ar­gent avait été la rai­son pour la­quelle il a dé­ci­dé de quit­ter l’une des for­ma­tions les plus pres­ti­gieuses de tout le soc­cer pour se joindre à une équipe qui n’a rien ga­gné à l’ex­té­rieur de son pays.

Le mon­tant de la tran­sac­tion re­pré­sente plus du double de l’an­cien re­cord pour le trans­fert le plus dis­pen­dieux.

La somme in­ves­tie for­ce­ra le PSG à ten­ter de pui­ser le plus d’eu­ros pos­sible de cette si­gna­ture - grâce à des com­man­dites et la vente d’ar­ticles pro­mo­tion­nels - pour s’as­su­rer que l’équipe res­pecte les règles fi­nan­cières du soc­cer eu­ro­péen.

Mais en dé­pit de l’im­po­sante somme liée au trans­fert, le pré­sident du PSG, Nas­ser Al-Khe­lai­fi, est convain­cu qu’il a réa­li­sé une bonne af­faire.

« Nous voyons Ney­mar comme une marque de com­merce, a-t-il dé­cla­ré. Je ne crois pas qu’il soit dis­pen­dieux parce que je pense (que le trans­fert) va rap­por­ter plus que ce que nous avons payé. »

Al-Khe­lai­fi a ajou­té qu’avant l’em­bauche de Ney­mar, le PSG était éva­lué à un mil­liard d’eu­ros. « Au­jourd’hui, il est éva­lué à 1,5 mil­liard d’eu­ros ». Al-Khe­lai­fi a éga­le­ment dé­cla­ré que Ney­mar, qui a pa­ra­phé une en­tente de cinq ans qui lui rap­por­te­rait 30 mil­lions d’eu­ros par an­née, vau­dra bien­tôt le « double » du prix que le PSG paie pour ses ser­vices.

Par ailleurs, Al-Khe­lai­fi as­sure que le PSG n’a pas contre­ve­nu aux règles du fair-play à la suite du trans­fert.

« Pour les gens qui s’in­quiètent au su­jet du fair­play, je vous in­vite à sor­tir et prendre une tasse de ca­fé, car il n’y a au­cun pro­blème. Nous avons été très trans­pa­rents. »

Avec l’en­trée en scène de Ney­mar, les par­ti­sans s’at­tendent à voir le PSG faire beau­coup mieux que sim­ple­ment re­prendre le titre que dé­te­nait Mo­na­co. De plus, le trans­fert de­vrait pro­pul­ser le Bré­si­lien de 25 ans vers des som­mets in­di­vi­duels in­éga­lés car il sor­ti­ra de l’ombre de Lio­nel Mes­si avec le FC Bar­ce­lone.

« Il est l’un des trois meilleurs joueurs au monde, a af­fir­mé Sa­cha Cope, un fan du PSG de 21 ans, pen­dant qu’il fai­sait la file de­vant une bou­tique des Champs-Ély­sées, ven­dre­di ma­tin, pour ache­ter un chan­dail iden­ti­fié à Ney­mar. Il vient ici pour ga­gner le tour­noi de la Ligue des Cham­pions avec le Pa­ris Saint-Ger­main. C’est ce à quoi nous nous at­ten­dons. S’il y par­vient, c’est sûr qu’il va rem­por­ter le Bal­lon d’Or. Il ne pou­vait pas avec Bar­ce­lone parce qu’il jouait avec Mes­si. »

Il n’était pas en­core cer­tain que Ney­mar fe­rait ses dé­buts avec le PSG sa­me­di, lors du match inau­gu­ral de la sai­son, contre Amiens.

« Je suis tou­jours af­fa­mé de foot­ball, et je pense que je peux jouer. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.