Une af­fiche al­lé­chante

Le Quotidien - - SPORTS - MI­CHEL MAROIS

Quatre des six meilleurs joueurs mon­diaux ont dé­cla­ré for­fait, mais la Coupe Ro­gers 2017 s’an­nonce comme un « grand cru » au stade Uni­prix. La pré­sence de Ra­fael Na­dal et de Ro­ger Fe­de­rer, deux des joueurs les plus po­pu­laires de l’his­toire du tour­noi, as­sure en ef­fet les or­ga­ni­sa­teurs d’une af­fiche al­lé­chante, et si la mé­téo col­la­bore, on pour­rait s’ap­pro­cher des re­cords d’as­sis­tance pour le tour­noi mas­cu­lin.

« C’est évi­dem­ment dom­mage que des joueurs comme An­dy Mur­ray, no 1 mon­dial) ou No­vak Djo­ko­vic (no 5) ne soient pas là, a re­con­nu Eu­gène La­pierre, le di­rec­teur du tour­noi. Mais le re­tour de Fe­de­rer pour la pre­mière fois à Mon­tréal de­puis 2011 et la pré­sence de Na­dal sus­citent énor­mé­ment d’in­té­rêt chez les ama­teurs.

« Ajou­tez à ce­la les jeunes Do­mi­nic Thiem et Alexan­der Zve­rev, deux joueurs ex­ci­tants, Mi­los Rao­nic et tous nos joueurs ca­na­diens, et vous avez tous les in­gré­dients pour une grande Coupe Ro­gers. »

Ven­dre­di, pour la pre­mière jour­née du Week-end de la fa­mille, des mil­liers d’ama­teurs avaient dé­jà bra­vé les orages pour aper­ce­voir Na­dal ou les nom­breux joueurs dé­jà sur place. Le re­cord « mon­dial », éta­bli en 2011, est ac­tuel­le­ment de 213 760spec­ta­teurs, un som­met in­éga­lé pour un tour­noi uni­sexe d’une se­maine.

LA DER­NIÈRE VI­SITE DE FE­DE­RER?

Six ans après sa der­nière vi­site au stade Uni­prix, Fe­de­rer pour­rait bien s’y pré­sen­ter pour la der­nière fois. Avec l’al­ter­nance des tour­nois fé­mi­nin et mas­cu­lin à Mon­tréal et To­ron­to, les hommes ne re­vien­dront au stade Uni­prix qu’en 2019.

Fe­de­rer au­ra alors 38 ans. Dé­jà peu en­clin à jouer dans la mé­tro­pole il a hé­si­té jus­qu’à la der­nière mi­nute cette an­née, on voit mal comment il pour­rait dé­ci­der d’y re­ve­nir, alors qu’il au­ra plu­tôt en­vie de ré­duire ses ac­ti­vi­tés. Les nom­breux ad­mi­ra­teurs du Suisse ne vou­dront donc pas ra­ter l’oc­ca­sion.

Inac­tif de­puis sa vic­toire his­to­rique à Wim­ble­don son 19e titre ma­jeur , Fe­de­rer risque d’être rouillé. Eu­gène La­pierre croit tou­te­fois que le Suisse n’est pas là pour faire de la fi­gu­ra­tion : « Son agent m’a fait re­mar­quer l’autre jour que Fe­de­rer n’avait ja­mais ga­gné à Mon­tréal. Il a rem­por­té deux fois la Coupe Ro­gers, mais c’était à To­ron­to.

« Avec le for­fait de Mur­ray, Na­dal et Fe­de­rer se­ront les deux fa­vo­ris, en haut et en bas du ta­bleau, ce qui fe­rait évi­dem­ment une belle fi­nale. Nous avons connu de beaux duels à Mon­tréal. Je me sou­viens d’une su­perbe fi­nale entre Pete Sam­pras et Andre Agas­si, en 1995. Et dix ans plus tard, Na­dal avait bat­tu Agas­si, confir­mant ain­si l’ar­ri­vée d’une nou­velle gé­né­ra­tion de cham­pions.

« C’est cer­tain que la ri­va­li­té entre Na­dal et Fe­de­rer a mar­qué l’his­toire du tennis, en rai­son de leurs nom­breux duels mé­mo­rables, mais aus­si de leur ami­tié. Avoir la chance de les voir s’af­fron­ter ici se­rait un beau ca­deau pour les ama­teurs ca­na­diens. »

À TO­RON­TO

Le vo­let fé­mi­nin s’an­nonce aus­si très dis­pu­té à To­ron­to, mal­gré l’ab­sence de vé­ri­tables têtes d’af­fiche. En l’ab­sence de Se­re­na Williams (en­ceinte) et de Ma­ria Sha­ra­po­va (for­fait en rai­son d’une bles­sure), la Tchèque Ka­rol’na Pl’sÿ­kov‡ et la Rou­maine Si­mo­na Ha­lep se­ront les deux fa­vo­rites.

Le di­rec­teur du tour­noi, Karl Hale, n’a pas ca­ché qu’il mi­sait beau­coup sur la pré­sence de Sha­ra­po­va, la Russe ayant d’ailleurs ob­te­nu un lais­sez-pas­ser. « Nous sa­vons que de nom­breux ama­teurs se ré­jouis­saient de son re­tour, car elle de­meure l’une des meilleures joueuses du monde mal­gré sa longue ab­sence.

« Nous comp­tons quand même sur la par­ti­ci­pa­tion des dix meilleures joueuses du monde, no­tam­ment la cham­pionne en titre Si­mo­na Ha­lep, ain­si que Ve­nus Williams, a pour­sui­vi Hale. Et c’est aus­si une su­perbe oc­ca­sion pour nos Ca­na­diennes. Les jeunes Bian­ca An­drees­cu, Ka­the­rine Se­bov ou Car­son Brans­tine ont connu de beaux suc­cès ré­cem­ment, alors qu’Eu­ge­nie Bou­chard est tou­jours très po­pu­laire au­près des ama­teurs. »

À moins d’une grosse sur­prise, il n’y au­ra pas de re­cord d’as­sis­tance à To­ron­to, ce qui ne veut pas dire que les spec­ta­teurs pré­sents n’au­ront pas droit à un beau spec­tacle. Le tennis fé­mi­nin, avec ses longs échanges, est souvent plus in­té­res­sant que les « fu­sillades » des hommes.

— PA­TRICK WOODBURY, AR­CHIVES LE DROIT

Va­sek Pos­pi­sil af­fron­te­ra son com­pa­triote Pe­ter Po­lans­ky en pre­mière ronde à Mon­tréal. Le ga­gnant re­trou­ve­ra Ro­ger Fe­de­rer au deuxième tour.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.