L’in­dis­pen­sable bu­reau de tra­vail

Le Quotidien - - MOBILIER - SO­PHIE RICHARD sri­chard@le­quo­ti­dien.com

Le bu­reau de tra­vail fait au­jourd’hui par­tie des meubles in­dis­pen­sables de la mai­son. Alors qu’on le re­trou­vait au­pa­ra­vant ca­ché au fond du sous-sol, on l’ins­talle dé­sor­mais bien en vue près de la salle à man­ger et du sa­lon ou en­core dans la chambre des en­fants. Et si l’on doit ab­so­lu­ment en dis­po­ser au sous-sol, dans ce cas on lui ré­serve une place de choix, voire une pièce bien à lui, et on amé­nage l’es­pace en consé­quence.

Il faut dire que ce meuble uti­li­taire oc­cupe de mul­tiples fonc­tions. Par­fois, il se fait table à des­sin et lieu de créa­tion alors qu’à d’autres ins­tants, il de­vient une sur­face de tra­vail pour les de­voirs et les tra­vaux de toute sorte.

Dans tous les cas, on le veut pra­tique et fonc­tion­nel, mais aus­si de­si­gn.

Qu’on l’achète en grande sur­face, qu’on en confie la réa­li­sa­tion à un ébé­niste ou qu’on le conçoive nous-mêmes, plu­sieurs élé­ments sont à consi­dé­rer pour trou­ver le bu­reau par­fait.

LES ESSENTIELS

Tout d’abord, sa­chez que la hau­teur stan­dard des bu­reaux est éta­blie en fonc­tion des per­sonnes de 175 cm. Ain­si, si le bu­reau est uti­li­sé par tous les membres de la fa­mille, dont de jeunes en­fants, choi­sir un bu­reau ajus­table est une op­tion in­té­res­sante.

D’ailleurs, les fa­bri­cants sont nom­breux à pro­po­ser de tels mo­dèles, cer­tains pou­vant même ser­vir pour le tra­vail de­bout aus­si bien que le tra­vail as­sis.

Autres élé­ments dont il faut te­nir compte : la sur­face de tra­vail et les es­paces de ran­ge­ment.

D’em­blée, si votre bu­reau ac­cueille­ra de fa­çon per­ma­nente un or­di­na­teur de bu­reau ou un or­di­na­teur por­table, vous de­vriez en pré­voir la su­per­fi­cie en consé­quence. Au­tre­ment, il n’y a pas de su­per­fi­cie idéale. Tout dé­pend de la na­ture des tâches que vous ef­fec­tue­rez à votre bu­reau et évi­dem­ment, de l’es­pace dont vous dis­po­sez.

Pour ce qui est des es­paces de ran­ge­ment, s’il fut un temps où les bu­reaux en «L» avec éta­gères étaient po­pu­laires, en 2017, ils se font de plus en plus rares. Ce n’est pas qu’ils soient dé­sor­mais moins pra­tiques qu’ils ne l’étaient. C’est plu­tôt que ces im­po­sants bu­reaux cadrent moins bien dans nos dé­cors mo­dernes. On leur pré­fère de plus pe­tits mo­dèles avec du ran­ge­ment dis­si­mu­lé. On ajoute des ta­blettes ou des pa­niers au mur et le tour est joué.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.