2000 $ pour avoir aban­don­né son chat

Le Quotidien - - ACTUALITÉS - CH­LOÉ COTNOIR ccot­noir@la­tri­bune.qc.ca

SHER­BROOKE — Une femme de Val­court vient d’éco­per d’une amende de 2000 $ pour avoir aban­don­né son chat 10 jours dans le lo­ge­ment qu’elle oc­cu­pait jus­qu’au 1er oc­tobre 2015. La So­cié­té pro­tec­trice des ani­maux (SPA) de l’Es­trie, qui a por­té se­cours à la mal­heu­reuse chatte âgée d’un an et lais­sée seule à sort pen­dant 10 jours, sans eau ni nour­ri­ture, a en­quê­té sur cette af­faire puis dé­po­sé des ac­cu­sa­tions contre Ca­role Le­blanc, et ce, en ver­tu de la Loi sur la pro­tec­tion sa­ni­taire des ani­maux, au­jourd’hui connue sous le nom de La loi sur le bie­nêtre et la sé­cu­ri­té de l’ani­mal.

La Val­cour­toise a été re­con­nue cou­pable le 3 août.

L’or­ga­nisme de pro­tec­tion des ani­maux se dit sa­tis­fait du ver­dict, mais au­rait sou­hai­té une amende plus éle­vée.

« Bien que jus­tice ait été ren­due, nous avons mal­heu­reu­se­ment été obli­gés de pro­cé­der à l’eu­tha­na­sie de Maya, en rai­son de graves pro­blèmes de san­té pro­vo­qués par la né­gli­gence dont elle a été vic­time, a dé­cla­ré la res­pon­sable des com­mu­ni­ca­tions et porte-pa­role de la SPA de l’Es­trie, Ca­thy Ber­ge­ron. Alors que la loi pré­voit une amende mi­ni­male de 2500 $ pour des gestes de né­gli­gence ou d’aban­don, ma­dame s’en tire à très bon compte avec cette amende de 2000 $. En tant que so­cié­té soi-di­sant ci­vi­li­sée, né­gli­ger et aban­don­ner un ani­mal consti­tuent des gestes ré­pré­hen­sibles et au­cun ani­mal ne de­vrait su­bir de tels trai­te­ments. Sans dé­fense et sans voix, il nous ap­par­tient donc de les ti­rer d’une im­passe en dé­non­çant les actes de né­gli­gence ou de mal­trai­tance au­près de notre or­ga­nisme.

Bien que jus­tice ait été ren­due, nous avons mal­heu­reu­se­ment été obli­gés de pro­cé­der à l’eu­tha­na­sie de Maya, en rai­son de graves pro­blèmes de san­té pro­vo­qués par la né­gli­gence dont elle a été vic­time. — Ca­thy Ber­ge­ron

— PHOTO COUR­TOI­SIE

Maya, une chatte âgée d’un an, lais­sée seule à son sort pen­dant 10 jours, sans eau ni nour­ri­ture, a dû être eu­tha­na­siée.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.