Le Pe­tit cré­meux fait sa place

Le Quotidien - - ACTUALITÉS -

Le Pe­tit cré­meux, le fro­mage à tar­ti­ner com­mer­cia­li­sé par la Fro­ma­ge­rie Boi­vin, entre len­te­ment, mais sû­re­ment dans les pro­duits ap­pré­ciés des Qué­bé­cois. Le fro­mage est pro­duit avec le fro­mage ré­cu­pé­ré par les dis­tri­bu­teurs dans les mar­chés d’ali­men­ta­tion où il n’a pas été ven­du. At­ten­tion, la fro­ma­ge­rie ré­cu­père uni­que­ment les fro­mages en grains et le ched­dar dont l’em­bal­lage de l’usine est in­tact. Le fro­mage ré­cu­pé­ré est donc mis en sac pour consti­tuer de nou­veaux lots qui vieilli­ront pen­dant quelques jours. Il est en­suite cuit avec l’ajout de beurre et de co­lo­rant pour at­teindre la tex­ture cré­meuse et sa cou­leur orange. Cette cou­leur est pro­duite par le mé­lange de deux graines de plantes (ana­to et rou­cou) au­quel on ajoute de l’huile vé­gé­tale. C’est très loin de la lé­gende ur­baine vou­lant que ce fro­mage soit un concen­tré de pro­duits chi­miques pour ob­te­nir cette tex­ture et cette cou­leur. Le Pe­tit cré­meux a été ju­gé le plus in­té­res­sant au Qué­bec pour cette gamme de fro­mage à tar­ti­ner par deux dié­té­ti­ciennes in­dé­pen­dantes. Les Qué­bé­cois étendent sur leur rô­ti chaque an­née 800 000 pots de Pe­tit cré­meux, ce qui re­pré­sente 40 000 ki­lo­grammes de fro­mage fon­du qui est pro­duit avec quatre mil­lions de litres de lait. Les dié­té­ti­ciennes de la fro­ma­ge­rie es­pèrent être en me­sure de di­mi­nuer le sel uti­li­sé pour cette re­cette, mais il n’est pas simple de mo­di­fier un pro­duit qui fonc­tionne très bien. Cer­taines fro­ma­ge­ries ré­cu­pèrent le fro­mage ched­dar non ven­du et en font du fro­mage râ­pé en­sa­ché et re­ven­du. La Fro­ma­ge­rie Boi­vin a écar­té com­plè­te­ment cette pra­tique pour des rai­sons de qua­li­té de pro­duit.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.