Trump «dé­nué de rai­son»

Le Quotidien - - ACTUALITÉS -

WA­SHING­TON — La Co­rée du Nord a ba­layé d’un re­vers de la main les me­naces de « feu et de fu­reur » de Do­nald Trump, dé­pei­gnant le pré­sident amé­ri­cain comme « dé­nué de rai­son » et pré­ve­nant que « seule la force ab­so­lue peut fonc­tion­ner sur lui ». Se­lon le mé­dia d’État KNCA, le gé­né­ral Kim Rak Gyom a dé­cla­ré que l’ar­mée nord-co­réenne était « sur le point » de s’en prendre au ter­ri­toire amé­ri­cain de Guam. Le gé­né­ral a pré­ci­sé qu’un plan pour « en­ve­lop­per » cette île du Pa­ci­fique du feu de leurs mis­siles se­rait fi­na­li­sé à la mi-août.

Quelques heures seule­ment après avoir me­na­cé la Co­rée du Nord « avec du feu et de la fu­reur comme le monde ne l’a en­core ja­mais vue », le pré­sident amé­ri­cain Do­nald Trump en avait ra­jou­té mer­cre­di, en écri­vant sur Twit­ter que son pays ne s’en lais­se­ra ja­mais im­po­ser. Il a d’abord avan­cé que l’ar­se­nal nu­cléaire des États-Unis « est bien plus puis­sant qu’il ne l’a ja­mais été ». M. Trump a sou­li­gné que son pre­mier ordre en tant que pré­sident a été de le « ré­no­ver et mo­der­ni­ser ».

Quelques ins­tants plus tard, il a ajou­té « qu’il n’y au­ra ja­mais un mo­ment où nous ne se­rons pas le pays le plus puis­sant du monde », avant de pré­ci­ser qu’il es­père que les États-Unis « n’au­ront ja­mais à avoir re­cours à cette puis­sance ».

Le pré­sident amé­ri­cain y est al­lé de ces mul­tiples dé­cla­ra­tions en ré­ac­tion à des in­for­ma­tions se­lon les­quelles Pyon­gyang se­rait dé­sor­mais ca­pable de frap­per les États-Unis avec un mis­sile nu­cléaire.

Se­lon un quo­ti­dien amé­ri­cain et un rap­port du mi­nis­tère ja­po­nais de la Dé­fense dé­voi­lé mar­di, la Co­rée du Nord au­rait réus­si à pro­duire une ogive nu­cléaire suf­fi­sam­ment pe­tite pour se glis­ser dans l’un de ses mis­siles.

— PHO­TO AFP, NI­CHO­LAS KAMM

La guerre des mots s’est pour­sui­vie mer­cre­di entre Wa­shing­ton et Pyon­gyang. Le pré­sident Trump a fan­fa­ron­né « qu’il n’y au­ra ja­mais un mo­ment où nous [les Amé­ri­cains] ne se­rons pas le pays le plus puis­sant du monde » avant de pré­ci­ser qu’il es­père que les ÉtatsU­nis « n’au­ront ja­mais à avoir re­cours à cette puis­sance». Chose cer­taine, le pré­sident n’a pas l’in­ten­tion de res­ter les bras croisés de­vant la me­nace nord-co­réenne.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.