6,2 mil­lions

Le Quotidien - - ACTUALITÉS -

été ren­voyés soit aux États-Unis, soit en Haï­ti. Nous sommes clairs : il n’y a pas de billet d’en­trée gra­tuit au Ca­na­da. Il faut suivre les règles. Nous avons l’in­ten­tion d’ap­pli­quer ces règles », a ex­pli­qué une source gou­ver­ne­men­tale.

En cou­lisses, le gou­ver­ne­ment Tru­deau en­vi­sage main­te­nant de faire un blitz pu­bli­ci­taire des­ti­né aux États-Unis pour si­gni­fier l’im­por­tance de res­pec­ter les règles en ma­tière d’im­mi­gra­tion et rap­pe­ler que toute ten­ta­tive de fran­chir illé­ga­le­ment la fron­tière ca­na­do-amé­ri­caine com­porte des risques, dont ce­lui de voir sa de­mande d’asile re­je­tée.

La cri­tique du NPD aux af­faires étran­gères, Hé­lène La­ver­dière, a sou­te­nu que le gou­ver­ne­ment Tru­deau de­vait se do­ter d’un meilleur plan d’ac­tion pour com­po­ser avec une pos­sible hausse du nombre de de­man­deurs d’asile.

Se­lon elle, il faut an­ti­ci­per que la hausse se­ra mar­quée au cours des pro­chains mois en rai­son de la ligne dure de l’ad­mi­nis­tra­tion Trump en ma­tière d’im­mi­gra­tion.

« Les res­sor­tis­sants d’Haï­ti re­gardent vers le Ca­na­da, mais aus­si vers le Chi­li. La si­tua­tion n’est pas com­pa­rable à celle au Ca­na­da, mais le Chi­li re­çoit énor­mé­ment d’Haï­tiens en ce mo­ment. Il y a des liens entre le Chi­li et Haï­ti. Ce­ci dit, je ne sais pas si c’est la pointe de l’ice­berg, mais c’est cer­tain que les po­li­tiques de l’ad­mi­nis­tra­tion Trump vont avoir un ef­fet, et un ef­fet à long terme, sur le Ca­na­da », a dit Mme La­ver­dière.

« C’est pour ce­la qu’il faut adop­ter un plan concer­té pour être en me­sure de faire face à cette si­tua­tion. Jus­qu’ici, le gou­ver­ne­ment a l’air de minimiser la chose tout le temps. Les mi­nistres sont à peu près ab­sents. On en­voie l’ar­mée bâ­tir ce qui est qua­si­ment un camp de ré­fu­giés à la fron­tière du Ca­na­da. Mais quel est leur plan à long terme ? On di­rait que le gou­ver­ne­ment joue à l’au­truche et se met la tête dans le sable. Il agit comme s’il n’y avait pas eu d’élec­tions amé­ri­caines », a-t-elle ajou­té.

Le chef du Par­ti conser­va­teur, An­drew Scheer, juge cette si­tua­tion in­quié­tante, au point qu’il compte prendre une pause de sa tour­née du pays pour cri­ti­quer la ges­tion de ce dos­sier par le gou­ver­ne­ment Tru­deau au cours des pro­chains jours, se­lon nos in­for­ma­tions.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.