Non à la ma­ri­jua­na

Le Quotidien - - TRIBUNE -

À notre pre­mier mi­nistre du Ca­na­da,

Mon nom est Claude Lan­dry, j’ha­bite Sher­brooke.

Je suis un fé­dé­ra­liste aver­ti et lorsque j’écoute les nou­velles à la té­lé, je constate fiè­re­ment que nous avons le plus « beau pays du monde ».

Mais, il y a un mais! Lorsque je vous ai en­ten­du nous an­non­cer que vous al­lez lé­ga­li­ser la vente de « la drogue » au Ca­na­da, vous m’avez dé­çu et désap­poin­té for­te­ment! On di­rait que vous ne com­pre­nez pas le mal que vous al­lez faire.

De ce que moi j’en constate, il y a trois choses que je veux re­le­ver prin­ci­pa­le­ment.

Pre­miè­re­ment, les pa­rents qui en consomment, les en­fants de la mai­son vont en prendre aus­si. Deuxiè­me­ment, les ados de 18 ans et plus vont en vendre aux plus jeunes dans les écoles pour faire un peu d’ar­gent. Troi­siè­me­ment, les au­to­mo­bi­listes qui prennent de la bois­son et qui vont mê­ler ce­la avec de la drogue vont pro­vo­quer le double et peut-être même plus en­core d’ac­ci­dents.

C’est dé­jà là trois élé­ments qui de­vraient vous in­ter­pel­ler. Et en sur­plus, tous les mé­de­cins du Ca­na­da et tous les po­li­ciers au Ca­na­da vous contestent.

Alors j’es­père qu’avant la der­nière dé­ci­sion, vous al­lez « ré­flé­chir ».

Sur­tout que je crois que dans notre pays, il y a des choses bien plus im­por­tantes à ré­gler.

À mon avis, je crois que notre cons­ti­tu­tion ca­na­dienne est à « re­voir ».

Le gou­ver­ne­ment fé­dé­ral et tous les gou­ver­ne­ments pro­vin­ciaux de­vraient se réunir et re­voir la cons­ti­tu­tion et don­ner plus de pou­voir aux pro­vinces et sur­tout, mon­sieur Tru­deau, vous êtes Qué­bé­cois et notre pro­vince n’est pas ins­crite dans cette cons­ti­tu­tion. C’est une in­sulte à notre pro­vince et vous en êtes le « res­pon­sable ».

Deuxiè­me­ment, nous payons le « gou­ver­neur gé­né­ral du Ca­na­da et les gou­ver­ne­ments des pro­vinces pour rien ». Ils n’ont au­cun pou­voir po­li­tique et notre at­ta­che­ment à l’An­gle­terre, au roi ou à la reine, c’est dé­pas­sé. Vous payez ces gens­là des cen­taines de mil­liers de dol­lars par an­née, et pour­quoi?

Une der­nière chose qui me pré­oc­cupe, c’est l’im­mi­gra­tion. Je n’ai rien contre les im­mi­grants, mais je voudrais, ou j’ai­me­rais, que notre pays oblige ces nou­veaux ve­nus à s’in­té­grer à notre so­cié­té et à nos cou­tumes. Pas d’ar­ran­ge­ments! (...)

Donc, mon­sieur Tru­deau, j’es­père que vous com­pre­nez mon mes­sage et que plu­tôt que de lé­ga­li­ser la drogue, vous al­lez faire de notre pays le plus beau, le plus sé­cu­ri­taire et le plus at­ta­chant du monde. Claude Lan­dry Sher­brooke

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.