Fe­de­rer sur­monte les em­bûches es­pa­gnoles

Le Quotidien - - SPORTS -

MON­TRÉAL - Le par­cours de Ro­ger Fe­de­rer vers un pre­mier titre à vie à Mon­tréal est par­se­mé d’em­bûches es­pa­gnoles. Il a pris soin de la pre­mière jeu­di après­mi­di sur le court cen­tral du Stade Uni­prix. Mais ce ne fut pas fa­cile, contre un ad­ver­saire qu’il a do­mi­né et par­fois mal­me­né tout au long de sa car­rière.

L’illustre ten­nis­man suisse a mé­ri­té sa place en quarts de fi­nale du vo­let mas­cu­lin de la Coupe Ro­gers à la suite d’un triomphe en trois manches de 4-6, 6-4, 6-2 contre Da­vid Fer­rer.

Er­ra­tique par mo­ments, sur­tout en pre­mière moi­tié de l’af­fron­te­ment, Fe­de­rer est néan­moins par­ve­nu à ar­ra­cher une 17e vic­toire en au­tant de duels contre Fer­rer, une sé­rie de suc­cès qui s’est amor­cée en 2003 et qui s’éti­rait jus­qu’au tour­noi de Cin­cin­na­ti, en 2014.

Se­lon les don­nées que pos­sède l’ATP, la seule do­mi­nance sem­blable au ten­nis mas­cu­lin ap­par­tient au Tchèque Ivan Lendl, qui a bat­tu l’Amé­ri­cain Tim Mayotte 17 fois en au­tant de ren­dez-vous entre 1980 et 1990.

Mais aus­si im­pres­sion­nante se veut cette sta­tis­tique, Fe­de­rer ne s’en est nul­le­ment glo­ri­fié après le match. En fait, il s’est mon­tré em­pa­thique à l’en­droit d’un joueur qu’il dit te­nir en haute es­time.

« À un mo­ment don­né, il y avait plein de matchs ser­rés, qui sont tou­jours par­tis de mon cô­té. Ça de­vient men­tal pour lui, et moi j’ai la confiance. (...) Le 17-0, c’est un peu ri­di­cule parce que c’est tel­le­ment un bon joueur, Da­vid. J’ai énor­mé­ment de res­pect pour lui comme per­sonne, il est vrai­ment très sym­pa. En plus c’est un énorme guer­rier sur le ter­rain. »

LENT DÉ­PART

Lors des quatre pre­miers jeux du set ini­tial, on avait l’im­pres­sion que Fer­rer était ce­lui qui pré­sen­tait une fiche im­ma­cu­lée contre Fe­de­rer plu­tôt que l’in­verse.

À ses deux pre­mières sor­ties au ser­vice, Fer­rer n’a al­loué qu’un point, pen­dant qu’il se don­nait sept chances de bris lors des deux pre­mières ten­ta­tives de Fe­de­rer. La sep­tième s’est avé­rée la bonne, quand Fe­de­rer a en­voyé dans le fi­let une balle que l’Es­pa­gnol lui avait re­tour­née à ses pieds, sur la ligne de fond.

Dès lors, Fe­de­rer, qui a réus­si 12 as, a com­men­cé à mieux ser­vir et à me­na­cer le ser­vice de son ri­val. Il a ra­me­né le match à ser­vice égal lors du neu­vième jeu avant de voir Fer­rer lui ra­vir la pre­mière manche à la suite de trois erreurs d’af­fi­lée de la deuxième tête de sé­rie lors du jeu sub­sé­quent.

Fe­de­rer a amor­cé la deuxième manche avec un bris, mais a per­du cet avan­tage au qua­trième jeu à la suite d’une double faute - sa qua­trième à ce point de l’af­fron­te­ment. Ai­dé par un brillant re­tour de ser­vice, Fe­de­rer a ré­cu­pé­ré ce bris au cin­quième jeu et est par­ve­nu à le pro­té­ger pour clore le set après 35 mi­nutes, grâce à un su­perbe coup droit en pa­ral­lèle.

Tout comme lors de la deuxième manche, Fe­de­rer a bri­sé d’en­trée de jeu au troi­sième set et a su ré­sis­ter aux vaillantes at­taques du co­riace es­pa­gnol pour pro­lon­ger sa sé­quence de suc­cès contre Fer­rer, au bout d’une heure 56 mi­nutes d’ef­forts.

« J’ai com­men­cé à mieux jouer à la fin du pre­mier (set), a ana­ly­sé Fe­de­rer. Il me­nait 5-2, je suis re­ve­nu à 5-4, j’avais deux balles de jeu pour faire 5 par­tout et ça m’a dé­jà mon­tré que ça al­lait mieux. J’ai tout de suite bri­sé au dé­but du 2e. C’était une bonne phase. Mais il y a quand même eu de la frus­tra­tion parce qu’il a bri­sé à son tour. Au dé­but du 3e, il a fait un mau­vais jeu pour me don­ner le bris qui, pour fi­nir, lui coûte le match. Il m’a cer­tai­ne­ment un peu ai­dé à la fin. »

BAU­TIS­TA AGUT BAT MON­FILS

En quarts de fi­nale ven­dre­di après-mi­di, Fe­de­rer li­vre­ra ba­taille à un autre Es­pa­gnol, Ro­ber­to Bau­tis­ta Agut, qui a vain­cu le Fran­çais Gaël Mon­fils 4-6, 7-6 (5), 7-6 (2) au terme d’un duel achar­né de 2 heures 56 mi­nutes, le plus long à ce jour de­puis le dé­but du tour­noi.

— PHO­TO PC

Ro­ger Fe­de­rer a ga­gné en trois manches de 4-6, 6-4, 6-2 contre Da­vid Fer­rer.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.