Pa­cio­ret­ty ne se mouille pas

Le Quotidien - - SPORTS - KATH­LEEN LA­VOIE kla­voie@le­so­leil.com

À la suite des nom­breux mou­ve­ments de per­son­nel es­ti­vaux du Ca­na­dien, le ca­pi­taine Max Pa­cio­ret­ty s’est dit in­ca­pable d’af­fir­mer si l’équipe s’était amé­lio­rée en vue de la pro­chaine sai­son, jeu­di. Pru­dent dans son éva­lua­tion du tra­vail du di­rec­teur gé­né­ral Marc Ber­ge­vin, Pa­cio­ret­ty n’a pas com­men­té les ar­ri­vées des Ales Hem­sky, Karl Alz­ner, Mark Streit et Da­vid Schlem­ko, pré­fé­rant re­tour­ner les pro­jec­teurs sur la plus grosse ac­qui­si­tion de la for­ma­tion mont­réa­laise pen­dant l’entre-sai­son, soit celle de Jo­na­than Drouin.

«Je ne sais pas [si l’équipe s’est amé­lio­rée]. On ver­ra. Notre tra­vail est de faire ce qu’on peut avec les joueurs qui sont sur la glace. On ne se mêle pas de l’as­pect bu­si­ness du sport. Mais je connais “Jo”, puisque je m’en­traîne avec lui tous les jours. Je suis très ex­ci­té de jouer avec lui. Je pense qu’il va ap­por­ter beau­coup à notre équipe», a ra­con­té l’Amé­ri­cain de 28 ans, qui par­ti­ci­pait au Pro-Am Ga­gné-Ber­ge­ron, à l’in­vi­ta­tion de son an­cien co­équi­pier Da­vid De­shar­nais, au Com­plexe spor­tif de L’An­cienne-Lo­rette, jeu­di.

Pa­cio­ret­ty s’ex­plique tout de même mal les pertes de l’at­ta­quant Alexan­der Ra­du­lov et du dé­fen­seur An­drei Mar­kov. Il pré­fère tou­te­fois tour­ner la page sur ce cha­pitre.

«Ce sont deux ex­cel­lents joueurs et on sou­hai­tait tous qu’ils soient de re­tour, mais ce n’est pas ar­ri­vé. Ce n’est pas vrai­ment mon tra­vail de spé­cu­ler à sa­voir pour­quoi, ou ce qui n’a pas fonc­tion­né, mais c’est mon job de pas­ser à autre chose avec l’équipe que nous avons et de me concen­trer sur ce qu’on peut ac­com­plir en­semble. Avec un peu de chance, on va at­teindre notre but», a-t-il es­pé­ré.

SI­GNA­TURE RAS­SU­RANTE

Le ca­pi­taine de­meure néan­moins convain­cu que le Ca­na­dien forme une bonne équipe «de­puis un pe­tit mo­ment dé­jà», puis­qu’il compte sur l’un des meilleurs joueurs de la LNH en Ca­rey Price. Après des mois de spé­cu­la­tions, ce der­nier s’est vu concé­der une ex­ten­sion de contrat de huit ans éva­luée à 84 mil­lions $, en juillet.

«On ne voyait pas ça comme une dis­trac­tion, mais da­van­tage comme des ru­meurs ex­té­rieures... C’est juste agréable de sa­voir que Ca­rey se­ra tou­jours là der­rière nous, à dé­fendre notre fi­let, peu im­porte qui se­ra dans l’équipe. Il est l’un des meilleurs joueurs au monde. Sa si­gna­ture à long terme nous ap­porte un cer­tain confort en tant qu’équipe. À titre de co­équi­pier, mais en­core plus à titre d’ami, je suis très ex­ci­té pour lui», a sou­te­nu l’au­teur de 35 buts et de 32 passes, en 2016-2017.

Face à des Maple Leafs amé­lio­rés et un Light­ning pou­vant mi­ser sur le re­tour de Ste­ven Stam­kos, le Ca­na­dien au­ra fort à faire pour se mé­ri­ter une place en sé­ries, la sai­son pro­chaine. «On ne peut pas pen­ser à ça. On ne peut pas contrô­ler ce que les Maple Leafs font. On ne peut pas contrô­ler qui se blesse. Tout ce qu’on peut contrô­ler, c’est nous-mêmes et la fa­çon dont nous abor­dons chaque jour. On ne doit se pré­oc­cu­per que de notre propre jeu.»

JEAN-MA­RIE VILLE­NEUVE — PHO­TO LE SO­LEIL,

Max Pa­cio­ret­ty en a pro­fi­té pour si­gner quelques au­to­graphes.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.