Une cam­pagne es­ti­vale sur le ter­rain

Le Pro­grès s’est en­tre­te­nu avec les can­di­dats à la mai­rie de Sa­gue­nay

Le Quotidien - - LA UNE - DE­NIS VILLE­NEUVE dvil­le­neuve@le­quo­ti­dien.com

Le prin­temps et l’été 2017 n’au­ront pas été de tout re­pos pour Jo­sée Néron, chef de l’Équipe du re­nou­veau dé­mo­cra­tique (ERD) et as­pi­rante à la mai­rie de Sa­gue­nay. Elle tra­vaille in­ten­sé­ment sur le ter­rain de­puis plu­sieurs jours pour ren­con­trer le plus de ci­toyens et re­pré­sen­tants d’or­ga­nismes pos­sible, une fa­çon pour elle de pui­ser une éner­gie nou­velle. De re­tour d’une courte pé­riode de va­cances es­ti­vales, Mme Néron n’hé­site pas à nous ex­hi­ber les cases de son agen­da per­son­nel sur­char­gé de ren­dez-vous, ren­contres avec des ci­toyens, par­ti­ci­pa­tions pré­vues à des ac­ti­vi­tés po­pu­laires de toutes sortes. Il est ques­tion ici d’une ving­taine d’ac­ti­vi­tés par se­maine éta­lées de 7h30 le ma­tin jus­qu’à 21h30 en soi­rée. « J’ai 15 can­di­dats au­tour de moi qui sont su­per im­pli­qués et qui font leur por­teà-porte. Lorsque les gens m’in­ter­pellent, je m’or­ga­nise pour al­ler à leur ren­contre et les ai­der. C’est in­tense », avoue-t-elle.

Se­lon elle, une élec­tion mu­ni­ci­pale ne se pré­pare pas six mois à l’avance, mais plu­tôt sur plu­sieurs an­nées. «Nous sommes un par­ti sé­rieux qui a pré­sen­té un pro­gramme in­té­gral au prin­temps en plus du livre blanc sur la gou­ver­nance mu­ni­ci­pale. Nous sommes très fiers de notre pro­gramme et le tra­vail consiste main­te­nant à le faire connaître et c’est ce qu’on fait ac­tuel­le­ment ».

Se­lon elle, les ci­toyens sont à même de consta­ter que le tra­vail ac­com­pli par l’op­po­si­tion au­tour de la table du con­seil mu­ni­ci­pal a fait bou­ger les choses de­puis trois ans, des ac­tions que tentent de ré­cu­pé­rer les ad­ver­saires en fai­sant croire qu’il n’a été ques­tion que de chia­lage sans im­pacts po­si­tifs. «Les ci­toyens nous disent qu’on a fait un ex­cellent tra­vail. On a dé­mon­tré que nous sommes struc­tu­rés. Des re­pré­sen­tants d’or­ga­nismes sont ve­nus nous voir pour nous dire qu’ils sont contents de voir des mo­di­fi­ca­tions au mode de fonc­tion­ne­ment de la ville. De­puis trois ans, notre tra­vail était de pous­ser la ré­flexion plus loin pour faire mieux com­prendre les choix de la ville, tout ça dans le res­pect des per­sonnes ».

Jus­qu’en no­vembre pro­chain, Mme Néron se donne comme man­dat de faire com­prendre à la po­pu­la­tion que Sa­gue­nay a be­soin d’un plan stra­té­gique de dé­ve­lop­pe­ment pour la faire avan­cer, en fixant des ob­jec­tifs. « Sous l’ad­mi­nis­tra­tion Trem­blay, il n’y a ja­mais eu de pro­gramme d’ex­po­sé à la po­pu­la­tion, pas de constat de si­tua­tion, ni au­cun en­ga­ge­ment. On se contente de pré­sen­ter des pro­jets à la pièce », af­firme-t-elle.

«Une ad­mi­nis­tra­tion sé­rieuse se doit non seule­ment de fixer des ob­jec­tifs, mais aus­si de rendre des comptes sur ses ac­tions, d’amé­lio­rer les in­di­ca­teurs de per­for­mance et d’ad­mi­nis­trer sai­ne­ment la ville».

Pour y ar­ri­ver, Mme Néron pro­pose de ra­me­ner les pou­voirs entre les mains de l’en­semble des conseillers, y com­pris la pré­pa­ra­tion col­lec­tive du bud­get de la ville.

C’est avec ce dis­cours en poche que la can­di­date se dé­place cet été à tra­vers tous les ar­ron­dis­se­ments pour ten­ter d’in­fluen­cer les élec­teurs afin qu’ils l’aident à lui faire gra­vir les marches de l’Hô­tel de ville jus­qu’au bu­reau du maire le 5 no­vembre pro­chain.

— PHO­TO LE PRO­GRÈS, ROCKET LA­VOIE

Au cours des pro­chaines se­maines, la chef de l’ERD et can­di­date à la mai­rie de Sa­gue­nay, Jo­sée Néron, cu­mu­le­ra les ren­dez-vous, les ren­contres avec les ci­toyens et par­ti­ci­pe­ra à di­vers évé­ne­ments.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.