Ja­cinthe Cou­ture, comme dans sa jeune ving­taine

Le Quotidien - - ARTS ET SPECTACLES - PAU­LINE MOURRAT pmour­rat@le­quo­ti­dien.com

La pia­niste de la ré­gion Ja­cinthe Cou­ture se­ra de re­tour sur scène dans le cadre du Ren­dez-vous mu­si­cal de Laterrière, elle qui a fait par­tie de la pre­mière mou­ture du fes­ti­val, il y a plus de 20 ans. Sa der­nière par­ti­ci­pa­tion au Ren­dez­vous était en 2012. «Pour le pre­mier concert, c’est ex­cep­tion­nel, je pense que ça n’a ja­mais été joué dans la ré­gion», ra­conte Ja­cinthe Cou­ture, as­sise de­vant un pia­no à queue du Conser­va­toire de mu­sique du Sa­gue­nay. En ef­fet, la pia­niste pré­pare le Trio pour pia­no, vio­lon et vio­lon­celle de Tchaï­kovs­ky qu’elle pré­sen­te­ra le 16 août, en com­pa­gnie d’autres mu­si­ciens avec les­quels elle n’a ja­mais joué. «J’ai vrai­ment hâte de jouer avec eux, cette pièce de­mande de la vir­tuo­si­té», en­chaîne Mme Cou­ture qui a dé­jà joué cette pièce il y a 25 ans, lors d’un spec­tacle à Londres.

Ja­cinthe Cou­ture était très contente de pou­voir re­prendre cette oeuvre car, avec le temps, son re­gard change et cer­taines choses de­viennent plus simples.

Pour la deuxième pres­ta­tion, Ja­cinthe Cou­ture ac­com­pa­gne­ra des jeunes mu­si­ciens pour in­ter­pré­ter le Qua­tuor Schu­mann, une pièce qu’elle a sug­gé­rée au di­rec­teur ar­tis­tique Da­vid El­lis. «Je l’ai jouée vrai­ment sou­vent, je pour­rais presque la jouer dans mon som­meil», plai­sante Ja­cinthe Cou­ture, qui se laisse al­ler à quelques notes.

NOU­VEAUX PRO­JETS

Nou­vel­le­ment re­trai­tée après 24 ans à son poste d’en­sei­gnante au Conser­va­toire de mu­sique du Sa­gue­nay, Ja­cinthe Cou­ture n’a pas le temps de s’en­nuyer. Celle qui a été pro­fes­seure de pia­no, entre autres en Fin­lande et au Mas­sa­chu­setts, a plu­sieurs pro­jets en tête. «Quand j’en­sei­gnais, j’avais beau­coup de choses en tête, alors que main­te­nant j’ai juste mon pia­no à m’oc­cu­per. Je me sens comme dans ma jeune ving­taine!», avoue Ja­cinthe Cou­ture.

Par­mi tous les pro­jets qui se bous­culent dé­jà dans la tête de Mme Cou­ture, la plu­part ont un rap­port avec la mu­sique. Elle pré­voit peut-être d’al­ler aux ÉtatsU­nis pour don­ner un concert de mu­sique de chambre avec une amie au prin­temps. Des re­trou­vailles avec de vieux amis en Eu­rope pour faire un concert sont aus­si dans les plans et Ja­cinthe Cou­ture semble plus oc­cu­pée que ja­mais. «J’ai pris ma re­traite du Conser­va­toire, mais pas de la mu­sique», pré­cise la pia­niste.

EN­CORE LE TRAC

Mal­gré ses nom­breuses an­nées d’ex­pé­rience, Ja­cinthe Cou­ture éprouve tou­jours un cer­tain trac au mo­ment de mon­ter sur scène. Elle avoue même qu’avec l’âge, le trac se fait en­core plus sen­tir qu’avant, mais ce­lui-ci est es­sen­tiel pour mon­ter sur scène. «Quand on est pré­pa­rés à jouer, ça nous donne hâte de jouer, on a les pa­pillons dans l’es­to­mac», as­sure Mme Cou­ture, qui a moins joué de­puis quelques an­nées puis­qu’elle en­sei­gnait. Dé­sor­mais, elle a be­soin de plus de pré­pa­ra­tion, mais monte sur scène avec le même plai­sir.

Nou­vel­le­ment re­trai­tée après 24 ans à son poste d’en­sei­gnante au Conser­va­toire de mu­sique du Sa­gue­nay, Ja­cinthe Cou­ture n’a pas le temps de s’en­nuyer. Celle qui a été pro­fes­seure de pia­no, entre autres en Fin­lande et au Mas­sa­chu­setts, a plu­sieurs pro­jets en tête.

«Al­ler sur scène, c’est comme un plon­geon. Soit tu choi­sis d’y al­ler de ma­nière sé­cu­ri­taire, soit tu te lances et tu vois ce qui se passe», conclut Ja­cinthe Cou­ture, le sou­rire aux lèvres.

— PHO­TO LE PRO­GRÈS, JEANNOT LE­VESQUE

Ja­cinthe Cou­ture se­ra au Ren­dez-vous mu­si­cal de Laterrière le 18 août pour un concert.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.