Le po­li­cier Sé­bas­tien Mé­rette a sauvé la pe­tite de la noyade

Le Quotidien - - LA UNE - MÉLYSSA GA­GNON mga­gnon@le­quo­ti­dien.com

Les vrais hé­ros sont ceux qui, après avoir po­sé un geste de bra­voure, ne sont pas at­ti­rés par la lumière des pro­jec­teurs. Sé­bas­tien Mé­rette, un po­li­cier de la Sû­re­té du Qué­bec (SQ), est ce type d’in­di­vi­du. Le 9 août der­nier, il a sauvé la vie d’une fillette de deux ans à SaintDa­vid-de-Fa­lar­deau. L’évé­ne­ment n’a pas fait la man­chette et avant d’ac­cor­der une en­tre­vue, le po­li­cier vou­lait s’as­su­rer que l’en­fant qu’il a se­cou­rue ne conser­ve­rait au­cune sé­quelle.

Avec un mois de re­cul, le po­li­cier de 28 ans de­meure très humble au su­jet de son in­ter­ven­tion au­près de Ma­lia Ma­ho, une bam­bine re­trou­vée par ses pa­rents alors que son pe­tit corps in­ani­mé flot­tait dans la pis­cine d’un voi­sin. Il a fait ce qu’il avait à faire, dit-il, et a mis en pra­tique les no­tions ac­quises dans le cadre de sa for­ma­tion en tech­niques po­li­cières. Sé­bas­tien Mé­rette est mo­deste, certes, mais pas moins ému par les évé­ne­ments qui ont mar­qué ce quart de tra­vail fa­ti­dique du 9 août 2017. Ce jour-là, il amor­çait son quart de soir au poste de la SQ de SaintAm­broise lors­qu’un ap­pel 911 est en­tré. Il était 14h23, pré­ci­sé­ment. Les pa­rents de la pe­tite Ma­lia, Jonathan Ma­ho et Amé­lie Ar­tault, étaient en pa­nique. Sé­bas­tien Mé­rette et son col­lègue Ni­co­las Lachance n’ont fait ni une ni deux et se sont di­ri­gés vers la ré­si­dence du couple. Ar­ri­vés sur les lieux, ils ont trou­vé une pe­tite fille de deux ans et de­mi al­lon­gée sur l’as­phalte de la cour, inerte, son père pen­ché sur elle en ten­tant déses­pé­ré­ment de la sau­ver. Ni­co­las Lachance a pris les pa­rents sous son aile, tan­dis que Sé­bas­tien Mé­rette s’est rué sur le pe­tit corps qui ne pré­sen­tait alors au­cun signe de vie. Le jeune po­li­cier a im­mé­dia­te­ment com­men­cé à pra­ti­quer des ma­noeuvres de ré­ani­ma­tion. Ses no­tions de RCR (ré­ani­ma­tion car­dio-res­pi­ra­toire) ont été mises à pro­fit ra­pi­de­ment. Il s’est mis à exer­cer des pres­sions d’une seule main sur la poi­trine de la fillette, comme il est re­com­man­dé de le faire lorsque la vic­time est un en­fant en bas âge, puis à lui souf­fler dans la bouche. Trente pres­sions sur la poi­trine, deux souffles, 30 pres­sions, deux souffles. Pen­dant une quin­zaine de mi­nutes, il a été seul avec Ma­lia, four­nis­sant des ef­forts sur­hu­mains pour la main­te­nir en vie. Pen­dant de longues mi­nutes, il n’y avait plus rien, puis, sou­dai­ne­ment, le po­li­cier a dé­ce­lé un pouls. Fra­gile, mais per­cep­tible.

«À force de souf­fler, j’ai réus­si à avoir un pouls. Les am­bu­lan­ciers sont ar­ri­vés. Je leur ai dit que je pen­sais avoir quelque chose, mais ils de­vaient me le confir­mer avec leurs ap­pa­reils. Ils ont uti­li­sé un bal­lon d’air. Elle s’est mise à res­pi­rer par elle-même, mais elle était in­cons­ciente», ra­conte Sé­bas­tien Mé­rette, qui confie avoir été sou­la­gé lors­qu’il a en­ten­du la si­rène de l’am­bu­lance re­ten­tir à quelques lieues de la mai­son.

Les am­bu­lan­ciers Steeve Per­reault et Guy-Da­niel Ouel­let sont dé­bar­qués et ont pris la pe­tite en charge. Sé­bas­tien Mé­rette est mon­té à bord de l’am­bu­lance. À l’hô­pi­tal, il a tou­te­fois dû prendre du re­cul.

«Mon col­lègue em­me­nait les pa­rents en au­to. Je ne vou­lais pas les ren­con­trer à l’hô­pi­tal de peur qu’ils me de­mandent com­ment la pe­tite al­lait. Je ne pou­vais pas leur dire qu’elle al­lait bien parce que même si son corps était cor­rect, cé­ré­bra­le­ment, on ne le sa­vait pas», re­late Sé­bas­tien Mé­rette, qui a ac­cep­té d’ac­cor­der une seule en­tre­vue mé­dia­tique.

force de souf­fler, j’ai réus­si à avoir un pouls. Les am­bu­lan­ciers sont ar­ri­vés. Je leur ai dit que je pen­sais avoir quelque chose, mais ils de­vaient me le confir­mer avec leurs ap­pa­reils. Ils ont uti­li­sé un bal­lon d’air. Elle s’est mise à res­pi­rer par elle-même, mais elle était in­cons­ciente.» — Sé­bas­tien Mé­rette

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.