L’Gros Luxe s’amène sur la Racine

Le Quotidien - - AFFAIRES - ANNE-MARIE GRA­VEL am­gra­vel@le­quo­ti­dien.com

Une suc­cur­sale du res­to-bar L’Gros Luxe ou­vri­ra ses portes à Sa­gue­nay cet hi­ver. Les co­pro­prié­taires ont choi­si d’im­plan­ter leur 9e éta­blis­se­ment sur la rue Racine à Chi­cou­ti­mi, dans le lo­cal an­cien­ne­ment oc­cu­pé par le Pub Racine. Après Mon­tréal, Lon­gueuil, Qué­bec, Vic­to­ria­ville et Sher­brooke, le fon­da­teur de la chaîne L’Gros Luxe, Alex Bas­tide, a dé­ci­dé de s’ins­tal­ler à Chi­cou­ti­mi.

L’en­tre­pre­neur son­geait de­puis un mo­ment à s’im­plan­ter à Sa­gue­nay. La dis­po­ni­bi­li­té du lo­cal don­nant ac­cès à une ter­rasse avec vue sur la ri­vière Sa­gue­nay l’a convain­cu que le mo­ment de se lan­cer était ve­nu.

« Ça va être ma­gni­fique », as­sure ce­lui qui s’est as­so­cié à Étienne Mi­chaud de Qué­bec pour le pro­jet.

L’amé­na­ge­ment de la suc­cur­sale de Chi­cou­ti­mi né­ces­site un in­ves­tis­se­ment de 400 000 $. « C’est le plus gros in­ves­tis­se­ment jus­qu’à pré­sent. C’est la pre­mière fois que je loue un lo­cal où il n’y a pas de cuisine exis­tante. Mais je suis en amour to­tal avec la vue. C’est mon lo­cal pré­fé­ré grâce à la ter­rasse, à la vue et la brique un peu par­tout », af­firme-t-il.

Les tra­vaux sont dé­jà amor­cés au 383 Racine Est.

« On va créer un dé­cor de style vic­to­rien. Je ca­pote sur les an­ti­qui­tés, sur l’his­toire. Il y au­ra des chaises de mé­tal, du fer for­gé, beau­coup de plantes », dé­crit-il.

Les co­pro­prié­taires pré­voient y amé­na­ger 110 places as­sises. La ter­rasse pour­ra ac­cueillir quelque 80 per­sonnes et entre 20 et 30 places se­ront dis­po­nibles en été sur la por­tion avant de l’im­meuble.

L’Gros Luxe de­vrait em­ployer entre 20 et 25 per­sonnes à temps plein, un nombre qui de­vrait grim­per à entre 35 et 40 en sai­son es­ti­vale.

UN PRO­JET À SON IMAGE

Vé­gé­ta­rien de­puis 20 ans, Alex Bas­tide s’est lan­cé dans la res­tau­ra­tion en par­tie pour ré­pondre à ses propres be­soins.

La moi­tié du me­nu est vé­gé­ta­rien et des options vé­gé­ta­liennes sont éga­le­ment of­fertes, tout comme du pain sans glu­ten.

« Les res­tos vé­gé­ta­riens sont sou­vent plates. Nous, on offre une ex­pé­rience. Le choix du nom, c’était sar­cas­tique. Je vou­lais créer une place vrai­ment belle, où on mange bien, mais à des prix abor­dables. C’est l’idée de dé­mo­cra­ti­ser le gros luxe. Tout le monde de­vrait pou­voir s’of­frir L’Gros Luxe ! On veut que les gens en aient pour leur ar­gent. On offre un me­nu ori­gi­nal de dont la plu­part des prix va­rient entre 6 et 12 $ », ex­plique ce­lui qui pré­cise que 30 % du me­nu se­ra ex­clu­sif à la suc­cur­sale sa­gue­néenne.

L’Gros Luxe se dé­marque éga­le­ment par ses cock­tails agré­men­tés de bou­chées. « Ici, tu peux ajou­ter jus­qu’à 11 items sur ta bois­son. En­vi­ron 45 % de notre bu­si­ness c’est l’al­cool. C’est un en­droit fes­tif. »

SUC­CÈS

L’Gros Luxe connaît tout un suc­cès. Le pre­mier res­tau­rant a ou­vert ses portes le 18 avril 2014 à Mon­tréal. De­puis, sept autres res­tau­rants ont ou­vert leurs portes. Près de 300 per­sonnes tra­vaillent dans ses dif­fé­rentes succursales.

« C’est une ex­pan­sion très ra­pide », convient l’en­tre­pre­neur qui par le pas­sé, a été pro­prié­taire de quatre bou­tiques Un­der­world, dont une à Van­cou­ver et a fon­dé le Ca­ba­ret Un­der­world.

Avec L’Gros Luxe, il veut créer un sen­ti­ment d’ap­par­te­nance et par­ta­ger ses va­leurs.

« On parle d’en­tre­pre­neu­riat, de joie de vivre, de re­cy­clage, d’éner­gie du­rable. On ap­plique aus­si ces idéo­lo­gies. Ça fait par­tie de la for­ma­tion de nos em­ployés. »

Alex Bas­tide et Étienne Mi­chaud ont l’in­ten­tion de s’im­plan­ter dans la ré­gion et de s’im­pli­quer dans le mi­lieu. « Par­tout où on s’ins­talle, on tra­vaille avec des or­ga­nismes et des gens de la place. On est proche de la com­mu­nau­té. J’ai si­gné un bail de 20 ans. Je suis ve­nu ici pour long­temps », as­sure l’amou­reux des mon­tagnes et des grands es­paces qui pré­voit faire l’ac­qui­si­tion d’un condo dans la ré­gion.

Une page Fa­ce­book L’Gros Luxe Chi­cou­ti­mi a été lan­cée. Il est aus­si pos­sible de sou­mettre sa can­di­da­ture pour l’un des dif­fé­rents em­plois qui se­ront of­ferts au in­fo@lgros­luxe.com.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.