Sou­ve­nirs de Tex

Le Quotidien - - PLACE PUBLIQUE - DA­NIEL CÔ­TÉ dcote@le­quo­ti­dien.com

Lorsque Chan­tale Hudon ouvre ses al­bums de photos, on réa­lise à quel point la pro­prié­taire de La Cor­niche était proche de Tex Le­cor, dé­cé­dé il y a quelques jours. Com­bien d’images cap­tées dans les an­nées 1970 à 1990 le montrent un pin­ceau à la main pen­dant un sym­po­sium ou avec d’autres peintres, lors d’une ac­ti­vi­té so­ciale ? Il y en a plein et elles ont pour trait com­mun ce sou­rire fa­mi­lier, en­ga­geant, qui tra­his­sait son cô­té gré­gaire. Cet homme ai­mait ses sem­blables et ceux-ci le lui ren­daient bien, confirme la ga­lé­riste. « Je me sou­viens que lors d’une ex­po­si­tion pré­sen­tée chez nous, il y avait tel­le­ment de monde que ça fai­sait la file à l’ex­té­rieur, ra­conte-t-elle. Tex ve­nait de se faire sur­prendre à Sur­prise sur prise et chaque per­sonne lui par­lait de ça, mais lui ré­agis­sait comme si c’était la pre­mière fois. Il était très gé­né­reux. »

Plu­sieurs pho­to­gra­phies ont été cap­tées en 1988 et 1990, lors des deux éditions de La Grande Vi­site des Peintres, un évé­ne­ment an­non­cia­teur de la mode des sym­po­siums. On le voit aux cô­tés d’Ar­thur Villeneuve à La Pul­pe­rie, puis dans un lo­cal du centre-ville, l’an­née où huit ar­tistes avaient été in­vi­tés dans le cadre du Car­na­val-Sou­ve­nir de Chi­cou­ti­mi.

Cet adepte de l’acry­lique pro­fi­tait de ses vi­sites pour peindre à l’ex­té­rieur. Il a po­sé son che­va­let à Sain­teRose-du-Nord, à La Baie, dans le rang Saint-Mar­tin à Chi­cou­ti­mi. Et tou­jours, il y avait quel­qu’un pour en­ga­ger la conver­sa­tion avec ce­lui qu’on a d’abord connu en tant que chan­teur. « Il était gentil avec tout le monde, sauf ceux qui af­fi­chaient des pré­ten­tions », note son amie.

Jus­qu’à la toute fin, l’homme a peint dans l’ate­lier amé­na­gé près de sa ré­si­dence de Ter­re­bonne. « Il dor­mait qua­si­ment là. C’était son lieu et par­mi mes plus beaux sou­ve­nirs de Tex, il y a les dis­cus­sions que nous avions tous les deux. Lui qui a fait les Beaux-arts, j’ai­mais l’en­tendre par­ler de la pein­ture, de l’émo­tion qu’un pay­sage pou­vait pro­vo­quer chez lui », confie Chan­tale Hudon.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.