HOROSCOPE

Le Quotidien - - DIVERTISSEMENTS -

Bélier du 21 mars au 19 avril : Mieux vaut faire les choses que d’es­pé­rer qu’elles se feront. Étant don­né que la Lune en Cancer vit au­jourd’hui pas mal de tra­vers, une cer­taine mé­ti­cu­lo­si­té vous amè­ne­ra à faire un meilleur tra­vail. La mise en garde consis­te­ra à ne pas som­brer dans un per­fec­tion­nisme sans bornes qui vous fe­rait perdre du temps. As­sou­plis­sez les stan­dards aux­quels vous vous as­su­jet­tis­sez

Taureau du 20 avril au 20 mai : Le désac­cord de la Lune en Cancer avec le So­leil en Balance an­nonce une jour­née plus com­plexe. Tou­te­fois, où que vous irez, il y au­ra peu de chances pour que votre pré­sence passe in­aper­çue. Vous évo­luez ac­tuel­le­ment dans un cli­mat jo­vial et convi­vial qui vous place en po­si­tion d’avan­tage. Et compte te­nu de votre bonne at­ti­tude, votre si­tua­tion pour­rait faire des en­vieux.

Gémeaux >du 21 mai au 21 juin : L’eau chaude fi­nit par re­froi­dir. Aus­si, les as­pects pla­né­taires vous en­cou­ragent-ils à sai­sir promp­te­ment l’oc­ca­sion qui s’offre à vous. Si vous pre­nez trop de temps à hé­si­ter en pe­sant le pour et le contre, une op­por­tu­ni­té ne se­ra peut-être plus dis­po­nible. C’est le temps de dé­mon­trer que vous n’êtes pas in­ca­pable de prendre une dé­ci­sion, et même le So­leil de la Balance de­vrait vous y ai­der.

Cancer du 22 juin au 22 juillet : Qui a dit que ce jeu­di se­rait de tout re­pos? Sû­re­ment quel­qu’un qui n’a pas vu que la Lune en Cancer se trou­vait au car­ré du So­leil en Balance! Les pré­pa­ra­tifs en vue de la fin de se­maine pour­raient d’ailleurs trans­for­mer le vôtre en course contre la montre. D’au­tant plus qu’en ver­tu de ce cli­mat Lu­naire, vous ris­quez de contem­pler as­sez d’ac­ti­vi­tés pour meu­bler une se­maine com­plète!

Lion du 23 juillet au 22 août : C’est en ré­dui­sant ses dé­si­rs, dit-on, que l’on aug­mente sa san­té. La pré­sence de Ju­pi­ter main­te­nant en Scorpion, au car­ré du Lion, pour­rait vous ame­ner à four­nir des ef­forts dé­me­su­rés ou à ef­fec­tuer des choix peu ju­di­cieux. Vous ga­gne­rez donc à ne pas for­cer la note, ce qui risque de consti­tuer un dé­fi, étant don­né que les pro­po­si­tions dignes d’in­té­rêt risquent de se faire nom­breuses.

Vierge du 23 août au 22 sep­tembre : Le duo Mars-Vé­nus en­core en Vierge vous pro­cure l’ef­fet d’un se­cond souffle, al­lé­geant les ten­sions et contri­buant à faire dis­pa­raître une li­mi­ta­tion. Une étape, donc, sti­mu­lante, lors de la­quelle vous pour­riez faire avan­cer une af­faire qui vous tient à coeur. N’hé­si­tez pas à contac­ter une per­sonne qui a ma­ni­fes­té de l’in­té­rêt à votre en­droit ré­cem­ment. La balle se trouve dans votre camp.

Balance du 23 sep­tembre au 23 oc­tobre : Toutes les dé­marches ne mènent pas di­rec­te­ment à la réus­site. Rap­pe­lez-vous qu’un échec n’est qu’une in­vi­ta­tion à une nou­velle ten­ta­tive plus sa­ge­ment en­tre­prise. Ser­vez-vous de l’in­fluence de la con­jonc­tion So­leil-Mer­cure en Balance pour per­sé­vé­rer. Il s’agit de pro­cé­der mé­tho­di­que­ment tout en vous ap­pli­quant. La vi­tesse d’exé­cu­tion ne de­vrait pas être votre sou­ci prin­ci­pal.

Scorpion du 23 oc­tobre au 21 novembre : Le cycle Lu­naire en Cancer et la pré­sence de Ju­pi­ter en Scorpion pour­raient coïn­ci­der avec de bonnes nou­velles. Les com­mu­ni­ca­tions avec l’étran­ger joue­ront pos­si­ble­ment un rôle fa­vo­rable et pri­mor­dial. On pour­rait éga­le­ment vous confier la tâche de di­vul­guer de l’in­for­ma­tion à grande échelle, et vos ap­ti­tudes ora­toires se­ront ac­cen­tuées. Faites-vous confiance!

Sagittaire du 22 novembre au 21 décembre : Quand on ne connaît pas la réponse à une ques­tion, il est pré­fé­rable de l’ad­mettre plu­tôt que d’es­sayer d’en in­ven­ter une. Sa­turne en Sagittaire vous en­cou­rage à vous pré­sen­ter sous votre vrai jour, même si vous ap­pré­hen­dez de ne pas être à la hau­teur des at­tentes d’au­trui. Ce qui vous dif­fé­ren­cie des autres est peut-être jus­te­ment ce qui les in­té­resse le plus…

Capricorne du 22 décembre au 19 janvier : En face de votre Signe, la Lune en Cancer, même désac­cor­dée, de­vrait vous per­mettre de ti­rer votre épingle du jeu, peut-être grâce à un coup de pouce in­at­ten­du. Parallèlement, Ju­pi­ter main­te­nant en Scorpion pour­rait contri­buer à rou­vrir les voies de com­mu­ni­ca­tions ou à re­lan­cer les pour­par­lers de fa­çon à ce qu’une im­passe puisse en­fin être dé­nouée.

Verseau du 20 janvier au 18 février : Tan­dis que Ju­pi­ter est main­te­nant en Scorpion, Signe ju­gé in­com­pa­tible avec le vôtre, les pa­roles qui dé­passent votre pen­sée se­ront à pros­crire, même si elles sont po­si­tives. Bien que vos in­ten­tions soient bonnes, il se­rait pré­fé­rable de ne rien dire plu­tôt que de for­mu­ler des com­pli­ments aux­quels vous ne croyez pas réel­le­ment. De tels com­men­taires pour­raient re­ve­nir vous han­ter... Poissons du 19 février au 20 mars : Tan­dis qu’un en­thou­siasme exa­gé­ré pour­rait être en­va­his­sant, une at­ti­tude ex­ces­si­ve­ment in­dé­pen­dante risque de pa­raî tre froide et dés­in­té­res­sée. Il se­rait es­sen­tiel de trou­ver un équi­libre afin de ne pas dé­cou­ra­ger ou faire fuir de nou­velles connais­sances. Le ton que vous don­ne­rez aux pre­miers en­tre­tiens mar­que­ra le pouls de toute la re­la­tion. Choi­sis­sez donc le bon.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.