Une marche pour faire avan­cer les choses

Le Quotidien - - ACTUALITÉS - JO­NA­THAN HUDON jhu­don@le­quo­ti­dien.com

Dans l’es­poir de convaincre les po­li­ciers à pres­ser le pas dans l’en­quête sur la dis­pa­ri­tion d’Hé­lène Mar­ti­neau, Mi­chel La­rouche a mar­ché la quin­zaine de ki­lo­mètres re­liant le quar­tier gé­né­ral de la Sé­cu­ri­té pu­blique de Saguenay et ce­lui de la Sû­re­té du Qué­bec, jeu­di. Le conjoint de celle qui est por­tée dis­pa­rue de­puis le 12 avril a mar­ché en com­pa­gnie de quelques per­sonnes, dont Ma­rio Ga­gnon, de la Ca­serne de jouets. Une des filles du couple était aus­si pré­sente. Ils étaient cinq à avoir par­cou­ru le tra­jet en en­tier. À cha­cun des quar­tiers gé­né­raux, Mi­chel La­rouche a al­lu­mé un lam­pion et a col­lé six af­fiches dans les fe­nêtres, les mêmes qui ont fait le tour du Qué­bec au cours des der­niers mois.

« On veut rap­pe­ler à la police que l’his­toire n’est pas ré­so­lue et que la fa­mille at­tend des ré­ponses, a ex­pri­mé Mi­chel La­rouche lorsque ren­con­tré au poste de la SQ en dé­but de soi­rée jeu­di. C’était aus­si un geste sym­bo­lique d’al­lu­mer des lam­pions, en de­man­dant de faire la lu­mière sur l’en­quête. Hé­lène est dis­pa­rue le 12 avril, je marche de­puis le 13 pour ten­ter de la re­trou­ver. C’était une autre oc­ca­sion de mar­cher. Dans les der­niers mois, j’ai mar­ché dans l’eau et à tra­vers les arbres pour trou­ver des in­dices. »

Le père de fa­mille ai­me­rait ob­te­nir da­van­tage d’in­for­ma­tions de la part des po­li­ciers quant à l’avan­ce­ment et au dé­rou­le­ment de l’en­quête. « Si je ne les ap­pelle pas, ils ne m’ap­pellent pas », a-t-il souf­flé.

Mi­chel La­rouche es­time que les en­quê­teurs n’ont pas to­ta­le­ment tout fait pour faire avan­cer le dos­sier. Par exemple, il au­rait ai­mé que les agents in­ter­rogent cer­taines per­sonnes, ce qui n’a pas été fait. Il n’a tou­te­fois pas pré­ci­sé à qui il fai­sait ré­fé­rence.

« Je sais que l’en­quête est ou­verte, mais j’ai­me­rais que les po­li­ciers soient plus ac­tifs, a ré­agi M. La­rouche. Ils sont en at­tente des in­for­ma­tions et nous, on est mal in­for­més. Peut-être que tout a été fait, mais on ne le sait pas. »

Mi­chel La­rouche a tout de même re­çu une bonne nou­velle de la part des agents de la SQ, qui lui au­raient dit qu’ils al­laient ren­con­trer cer­tains membres de la fa­mille. Le conjoint d’Hé­lène Mar­ti­neau sou­haite éga­le­ment que les po­li­ciers or­ga­nisent une bat­tue avant la pre­mière neige. Si ce n’est pas le cas, il en­vi­sage d’en or­ga­ni­ser une par ses propres moyens.

— PHO­TO LE QUO­TI­DIEN, ROCKET LA­VOIE

Mi­chel La­rouche a al­lu­mé un lam­pion au quar­tier gé­né­ral de la Sû­re­té du Qué­bec, jeu­di soir.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.