Couillard contra­rié de­vant les médias

Le Quotidien - - PETITES ANNONCES -

Le pre­mier mi­nistre Phi­lippe Couillard n’a pu ca­cher son exas­pé­ra­tion, jeu­di, face aux médias qui ont lar­ge­ment com­men­té le re­ma­nie­ment mi­nis­té­riel.

Lors d’un im­promp­tu de presse dans un hô­tel de Qué­bec jeu­di ma­tin, le chef du gou­ver­ne­ment s’est em­por­té après qu’un jour­na­liste lui eut de­man­dé pour­quoi seule Ri­ta de San­tis avait été éjec­tée du ca­bi­net.

« Qu’est-ce que vous vou­lez avoir, vous autres les médias ? s’est-il in­sur­gé. Vous vou­lez avoir une livre de chair, un peu de sang sur la table ? C’est ça qui vous in­té­resse ? Vous vou­lez avoir des drames hu­mains, c’est ça qui vous ex­cite un peu ? Vous vou­lez avoir des beaux ar­ticles là-des­sus ?

« Moi, je pré­fère par­ler de la com­pé­tence des gens. (...) Si c’est un concours de dé­mo­tion, je ne joue pas à ce jeu-là. Moi je joue à la construc­tion », a-t-il pour­sui­vi, vi­si­ble­ment contra­rié.

Mer­cre­di, M. Couillard a élar­gi son con­seil des mi­nistres, ac­cueillant six re­crues et mo­di­fiant les res­pon­sa­bi­li­tés de neuf autres mi­nistres. Il a van­té la jeu­nesse et l’ex­pé­rience de son équipe, la meilleure, se­lon lui, pour af­fron­ter les « bou­le­ver­se­ments mon­diaux ».

N’em­pêche, la grande ma­jo­ri­té des mi­nistres du gou­ver­ne­ment Couillard ont gar­dé les mêmes fonc­tions. C’est le cas no­tam­ment de Gaé­tan Bar­rette à la San­té, de Sé­bas­tien Proulx à l’Édu­ca­tion et de Car­los Lei­tao aux Fi­nances.

Se­lon le Par­ti qué­bé­cois (PQ), l’ac­tion des li­bé­raux ne chan­ge­ra pas, car 92 pour cent du bud­get du gou­ver­ne­ment de­meure entre les mêmes mains.

M. Couillard s’est dé­fen­du, jeu­di, de por­ter un ju­ge­ment sé­vère sur les médias. Il a dit « sou­rire en coin » lors­qu’il lit des ar­ticles.

« C’est comme si l’in­dex était : ‘‘Fais mal à quel­qu’un, ça nous fait des bons ar­ticles. En­lève un mi­nistre. Si tu n’en­lèves pas de mi­nistres, ce n’est pas bon.’’ Ben voyons ! Qu’est-ce que c’est que cette his­toire ? »

Il a par la suite en­joint aux jour­na­listes de por­ter plus at­ten­tion à ce que le gou­ver­ne­ment « amène de nou­veau, ce qui est en cours, ce qui est bien ». « Je pense que l’en­semble de l’oeuvre a ra­re­ment été aus­si im­por­tante », a-t-il af­fir­mé.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.