Moins de « Oui, je le veux » à l’église

Le Quotidien - - LA UNE - LAU­RA LÉ­VESQUE lle­vesque@le­quo­ti­dien.com

Un peu plus de 640 ma­riages ont été cé­lé­brés au Sa­gue­nay-Lac-Saint-Jean, en 2016, soit une ving­taine de moins que l’an­née pré­cé­dente. Et les cé­lé­bra­tions laïques ont main­te­nant lar­ge­ment dé­pas­sé les fêtes re­li­gieuses. Quelque 409 couples ont op­té pour un cé­lé­brant ci­vil, alors que 231 ont of­fi­cia­li­sé leur union à l’église, se­lon les der­niers chiffres four­nis par le Dio­cèse de Chi­cou­ti­mi.

« La di­mi­nu­tion est constante de­puis les der­nières an­nées. Il y a eu d’im­por­tantes baisses. Mais on re­marque une sta­bi­li­té dans les deux der­nières an­nées », constate l’ab­bé Jacques Bou­chard du Dio­cèse de Chi­cou­ti­mi.

En ef­fet, le nombre de ma­riages re­li­gieux a lé­gè­re­ment va­rié de­puis 2015, pas­sant de 235 à 231, ce qui re­pré­sente une baisse d’en­vi­ron 1,7 %. Les unions ci­viles ont connu quant à elles une baisse de 3 % pour la même pé­riode.

L’hé­mor­ra­gie semble s’être ar­rê­tée, es­père le Dio­cèse. Mais les an­nées d’or de l’Église en ma­tière de ma­riages sont bel et bien chose du pas­sé. En 1986, le Dio­cèse de Chi­cou­ti­mi avait cé­lé­bré 90 % des quelque 1622 ma­riages dans la ré­gion. Pour la même an­née, on comp­tait moins de 200 unions ci­viles. « On ne re­vien­dra ja­mais à ces chiffres, et ce, pour les rai­sons qu’on connaît au­jourd’hui. Les gens se ma­rient beau­coup moins qu’à l’époque. Mais la si­tua­tion semble s’être sta­bi­li­sée », com­mente M. Bou­chard.

L’écart im­por­tant entre les ma­riages ci­vils et re­li­gieux n’est pas étran­ger à la po­pu­la­ri­té gran­dis­sante en­vers les cé­lé­brants « ami » ou « pa­rent ». De­puis le dé­but des an­nées 2000, la loi per­met aux couples de faire ap­pel à des proches pour of­fi­cia­li­ser leur ma­riage. Une soeur, un ami ou une idole, et ce, peu im­porte sa for­ma­tion, peut cé­lé­brer l’union. Cette per­sonne doit sim­ple­ment ob­te­nir l’au­to­ri­sa­tion au­près du mi­nis­tère de la Jus­tice du Qué­bec.

HAUSSE DANS DEUX MRC

À l’ins­tar de la ma­jo­ri­té des couples de la pro­vince, les Sa­gue­néens se ma­rient de moins en moins. En 2016, 315 couples se sont unis, soit 37 de moins qu’en 2015, rap­portent les don­nées de l’Ins­ti­tut de la sta­tis­tique du Qué­bec dé­voi­lées en 2017. En 2013, on comp­tait près de 400 jeunes ma­riés à Sa­gue­nay.

Les gens de la MRC Do­mai­ne­du-Roy et du Fjord-du-Sa­gue­nay conti­nuent tou­te­fois de per­pé­tuer la tra­di­tion. Dans ces deux ter­ri­toires, le nombre de nou­veaux ma­riés est de­meu­ré re­la­ti­ve­ment stable de­puis 2012. Ils en­re­gistrent même une hausse entre 2015 et 2016.

Dans la MRC Do­maine-du-Roy, 88 unions ont été of­fi­cia­li­sées, soit 33 de plus qu’en 2015. Le ter­ri­toire du Fjord-du-Sa­gue­nay en­re­gistre une lé­gère hausse de quatre ma­riages, avec 62 cé­lé­bra­tions en 2016.

Dans les MRC Lac-Saint-Jean-Est et Ma­ria-Chap­de­laine, 123 et 52 couples se sont res­pec­ti­ve­ment unis en 2016.

640

ma­riages cé­lé­brés dans la ré­gion en 2016

409

unions ci­viles

231

cé­lé­bra­tions re­li­gieuses

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.