Je t’aime moi non plus, Serge Gains­bourg et Jane Bir­kin

Le Quotidien - - ACTUALITÉS - NOR­MAND PROVENCHER

Re­con­nais­sable entre mille dès ses pre­miers ac­cords, cette éro­ti­co-lan­gou­reuse chan­son de Serge Gains­bourg, su­sur­rée en duo avec Jane Bir­kin, est sans équi­voque dans sa fa­çon d’ap­pe­ler un chat un chat. Mes pous­si­nots, on va vous mon­trer que les bé­bés, « ça se trouve pas dans les ma­ga­sins », comme l’a dé­jà si bien chan­té Re­naud avec Mor­gane de toi. Entre deux la­men­ta­tions de sa com­pagne, Gains­bourg parle avec une poé­sie non feinte de l’amour phy­sique qui est « sans is­sue », c’est bien connu, par op­po­si­tion à l’amour spi­ri­tuel, beau­coup plus pur il va sans dire. Serge fait la vague, Jane imite une île nue; il l’aime, elle non plus, et vice-ver­sa. Ça va et ça vient entre une cer­taine par­tie de l’ana­to­mie, comme la vague ir­ré­so­lue in­ca­pable de se bran­cher. Jus­qu’à la perte de contrôle fa­ti­dique qui, quelques mois plus tard, amène des couples à ma­ga­si­ner la cou­leur de la chambre du bé­bé, bin­go!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.