As Long as You Love Me, Backs­treet Boys

Le Quotidien - - ACTUALITÉS - GE­NE­VIÈVE BOU­CHARD

Comme l’af­firme le dic­ton : chaque gue­nille trouve son tor­chon… Sans doute que le per­son­nage de cette chan­son des Backs­treet Boys pour­rait fi­ler le « par­fait » bon­heur avec le contrô­lant dé­peint par Sting dans Eve­ry Breath You Take. Prê­tons at­ten­tion au re­frain de cet hymne à la dé­pen­dance af­fec­tive : « Je me fous de qui tu es/D’où tu viens/De ce que tu as fait/Tant et aus­si long­temps que tu m’aimes ». Tu es un (e) violent (e)? Un (e) ma­ni­pu­la­teur (trice)? Un (e) tueur (euse) en sé­rie? Pas grave! Si tu m’aimes, « je laisse ma vie entre tes mains », laisse en­tendre la miel­leuse pièce du boys band flo­ri­dien, qui n’en était pas à sa der­nière of­fense au chapitre des mé­ta­phores ro­man­ti­co-louches. Un autre exemple? La pièce Drow­ning, qui as­si­mile le sen­ti­ment amou­reux... à une noyade. Voi­là un couple qui n’est pas des­ti­né à faire vieux os!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.