Une no­tion plus large de l’amour

Le Quotidien - - CHRONIQUE -

La Saint-Va­len­tin est la fête des amou­reux. Très bien ! Mais cha­cun le sait main­te­nant, elle est de­ve­nue aus­si la fête des ven­deurs de cho­co­lats, des fleu­ristes et des res­tau­ra­teurs qui fe­ront en une seule jour­née l’équi­valent d’une se­maine de re­ve­nus et même plus, sur­tout en cette pé­riode hi­ver­nale, où le consommateur moyen se fait dis­cret. Fête mer­can­tile, s’il en est une ! Bon, ce­la n’em­pê­che­ra pas bien des amou­reux d’em­bar­quer dans le jeu et de s’of­frir des pe­tites dou­ceurs. Pas de pro­blèmes !

Mais pour­quoi ne pas pro­fi­ter aus­si de ce 14 fé­vrier pour don­ner à l’amour un sens plus large ? On ne cé­lèbre pas l’amour comme tel tous les jours après tout. Le monde dans le­quel nous vi­vons en a pour­tant bien be­soin. Alors, en pro­fi­ter pour faire un pied de nez à la haine et ses va­riantes que sont, entre autres, l’in­to­lé­rance, l’in­ti­mi­da­tion, le sexisme, l’ho­mo­pho­bie ou en­core le ra­cisme.

Le­ver son verre à l’amour uni­ver­sel en es­pé­rant qu’un jour, nous soyons tous mar­qués de son sceau, même si ce­la semble bien uto­pique. On peut tou­jours rê­ver ! Yvan Giguère Sa­gue­nay

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.