Eli­za­beth Du­per­ré pré­sente Pyg­ma­lion

Le Quotidien - - ARTS ET SPECTACLES - MEGHANN DIONNE mdionne@le­quo­ti­dien.com

La co­mé­dienne ori­gi­naire de Sa­gue­nay, Eli­za­beth Du­per­ré, se­ra de pas­sage à la salle Des­jar­dins Ma­ria-Chap­de­laine de Dol­beauMis­tas­si­ni, le 24 fé­vrier, pour y pré­sen­ter la pièce de théâtre Pyg­ma­lion. Elle se­ra no­tam­ment ac­com­pa­gnée de Marc-An­dré Coal­lier et de Ch­ris­tine La­mer. « On en­tend Pyg­ma­lion et ça fait tra­gé­die grecque, sauf qu’il faut vrai­ment pen­ser à My Fair La­dy (une co­mé­die mu­si­cale ins­pi­rée de Pyg­ma­lion). C’est vrai­ment une co­mé­die dra­ma­tique », as­sure Eli­za­beth Du­per­ré.

Elle in­carne le rôle d’Éli­sa, une fleu­riste iti­né­rante qui as­pire à de­ve­nir ven­deuse et qui sou­haite prendre sa vie en main.

« Je me paye la traite dans ce per­son­nage. Mes pa­rents m’ont dit que c’est moi tout cra­ché dans les réu­nions fa­mi­liales à Noël. Le per­son­nage, qui au dé­part ne connaît pas les règles de bien­séance, évo­lue et de­vient quel­qu’un qui s’ex­prime bien et qui a beau­coup de connais­sances gé­né­rales », ex­plique la Baie­ri­ve­raine d’ori­gine.

POUR TOUS LES ÂGES

La pièce, écrite par Ber­nard Shaw au 20e siècle et qui se dé­roule à Londres, a été adap­tée pour un pu­blic qué­bé­cois par le met­teur en scène et di­rec­teur ar­tis­tique Mar­tin La­vigne. Elle s’adresse à un pu­blic de 7 à 77 ans. Elle se veut tou­chante et drôle à la fois.

« On re­trouve vrai­ment des ré­fé­rences qué­bé­coises comme La Poune, La Bol­duc et le maire Ca­mi­lien Houde que les gens pour­ront com­prendre », as­sure la co­mé­dienne.

Dans la ré­gion, la pièce n’est pré­sen­tée qu’à Dolbeau-Mistassini.

« On n’a pas été in­vi­tés à Jon­quière, c’est dom­mage parce que c’est un show qui fonc­tionne vrai­ment bien », sou­tient Eli­za­beth Du­per­ré.

Pour elle, le re­tour aux sources se­ra de courte du­rée. La troupe doit se rendre dans plu­sieurs ré­gions du Qué­bec, dont Mont­réal, les Can­tons-de-l’Est et en Mau­ri­cie.

La se­conde tour­née com­mence ven­dre­di et se pour­suit jus­qu’au 19 mai.

UNE CAR­RIÈRE BIEN ENTAMÉE

Un contrat n’at­tend pas l’autre pour la co­mé­dienne qu’on a no­tam­ment vue dans la sé­rie po­pu­laire Com­ment sur­vivre aux week-ends. Cet été, les gens de la ré­gion de­vront se dé­pla­cer en Gas­pé­sie pour la re­voir sur scène. Elle vient de dé­cro­cher un contrat à Car­le­ton-sur-Mer où elle in­ter­pré­te­ra un texte li­bre­ment ins­pi­ré de Deux femmes en or et écrit par Ca­the­rine Lé­ger.

Mal­gré son amour pour le théâtre, elle ad­met qu’elle ai­me­rait jouer dans des sé­ries té­lé et au ci­né­ma.

« Les au­di­tions sont sou­vent fer­mées. Ce sont sou­vent les mêmes per­sonnes qui ob­tiennent les rôles. J’aime faire de la scène et ré­pé­ter long­temps, mais ce n’est pas payant de faire du théâtre. En tant que mère de fa­mille, je veux m’as­su­rer d’avoir du pain et du lait de la Lai­te­rie de La Baie sur la table », lance Eli­za­beth Du­per­ré à la blague.

Je me paye la traite dans ce per­son­nage. Mes pa­rents m’ont dit que c’est moi tout cra­ché dans les réu­nions fa­mi­liales à Noël. Le per­son­nage, qui au dé­part ne connaît pas les règles de bien­séance, évo­lue et de­vient quel­qu’un qui s’ex­prime bien et qui a beau­coup de connais­sances gé­né­rales. — Eli­za­beth Du­per­ré

—PHO­TO COURTOISIE, MAR­TIN LA­VIGNE

Eli­za­beth Du­per­ré in­carne le per­son­nage d’Éli­sa dans la pièce Pyg­ma­lion qui se­ra pré­sen­tée à Dolbeau-Mistassini le 24 fé­vrier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.