COL­LOQUE DE LA CNESST Le bien-être, une nou­velle prio­ri­té

Le Quotidien - - ACTUALITÉS - LOUIS TREM­BLAY ltrem­blay@le­quo­ti­dien.com

Les en­tre­prises et or­ga­ni­sa­tions qui se dotent de po­li­tiques ef­fi­caces en ma­tière de san­té et sé­cu­ri­té au tra­vail, avec une at­ten­tion par­ti­cu­lière pour le bie­nêtre des em­ployés, ont de fortes chances de ti­rer leur épingle du jeu dans un contexte de pé­nu­rie de main-d’oeuvre comme c’est le cas en ce mo­ment. Des re­pré­sen­tants d’en­tre­prises, d’or­ga­nismes gou­ver­ne­men­taux et de la CNESST par­ti­ci­paient ven­dre­di au 34e col­loque san­té-sé­cu­ri­té du tra­vail du Saguenay-Lac-Saint-Jean-Chi­bou­ga­mau-Cha­pais. Le col­loque se dé­rou­lait sous le thème « La pré­ven­tion, j’y par­ti­cipe ». Un thème in­clu­sif qui ap­pelle les tra­vailleurs et tra­vailleuses à jouer un rôle cen­tral pour pro­té­ger leur san­té et leur sé­cu­ri­té sur les lieux de tra­vail.

La di­rec­trice ré­gio­nale de la CNESST, Vio­laine La­voie, es­time qu’un chan­ge­ment fon­da­men­tal est en cours dans le bas­sin de main-d’oeuvre. « Les jeunes ac­cordent une plus grande im­por­tance au bien-être en mi­lieu de tra­vail. Dé­fi­ni­ti­ve­ment, les en­tre­prises qui se pré­oc­cupent de tout cet as­pect ont des chances d’at­ti­rer et de re­te­nir de nou­veaux em­ployés. »

La tra­di­tion veut que les or­ga­ni­sa­teurs du col­loque traitent d’une mul­ti­tude de fa­cettes concer­nant les dif­fé­rentes pro­blé­ma­tiques vé­cues dans les mi­lieux de tra­vail. Des pro­blé­ma­tiques pré­cises prennent ce­pen­dant le des­sus et do­minent pen­dant un cer­tain nombre d’an­nées.

Le co­pré­sident du col­loque, Ha­rold Bhe­rer, en com­pa­gnie de Sa­bri­na Salesse, évoque que toute la dy­na­mique en­tou­rant la ges­tion du chan­ge­ment est de­ve­nue une pré­oc­cu­pa­tion im­por­tante dans les en­tre­prises et les or­ga­ni­sa­tions. Les trans­for­ma­tions dans les mi­lieux de tra­vail exercent une pres­sion sur les tra­vailleurs. Se­lon le co­pré­sident, il est cru­cial que les tra­vailleurs et tra­vailleuses de­viennent des ac­teurs im­por­tants de ces trans­for­ma­tions.

Les or­ga­ni­sa­teurs avaient donc pré­vu au pro­gramme une confé­rence de Sé­bas­tien Sas­se­ville in­ti­tu­lée De l’Eve­rest au Sa­ha­ra, chan­ge­ment et agi­li­té en en­tre­prise. En gros, cet homme hors de l’or­di­naire dé­montre qu’il est pos­sible par l’ac­tion de trans­for­mer l’ad­ver­si­té en oc­ca­sion à sai­sir. Il a lui-même sui­vi cette règle après avoir re­çu un diag­nos­tic de dia­bète de type 2, le plus grave pour cette ma­la­die.

La liste des confé­rences et ate­liers confirme l’in­té­rêt des spé­cia­listes du do­maine pour tout ce qui concerne l’hu­main dans les or­ga­ni­sa­tions. Il est ques­tion de san­té psy­cho­lo­gique au tra­vail, de ci­vi­li­té, de la ges­tion du temps, du stress et de la ré­si­lience.

Pour les or­ga­ni­sa­teurs, le col­loque doit per­mettre aux par­ti­ci­pants de se fa­mi­lia­ri­ser avec les pro­blé­ma­tiques en ma­tière de san­té et sé­cu­ri­té, et sur­tout de re­par­tir à la fin de la jour­née avec des ou­tils ad­di­tion­nels pour in­ter­ve­nir dans les mi­lieux de tra­vail.

Le col­loque offre aus­si des ate­liers sur cer­taines prio­ri­tés. Il pré­sen­tait donc un ate­lier sur les chutes. La di­rec­trice ré­gio­nale af­firme que la vaste cam­pagne qui avait at­ti­ré l’at­ten­tion du pu­blic pour sen­si­bi­li­ser l’in­dus­trie de la construc­tion aux chutes a at­teint ses ob­jec­tifs. Une cam­pagne sem­blable a été me­née pour les ma­chines qui sec­tionnent des ma­té­riaux et qui peuvent bles­ser sé­rieu­se­ment un opé­ra­teur.

Les dé­ve­lop­pe­ments tech­no­lo­giques amènent de leur cô­té de nou­veaux dé­fis pour les spé­cia­listes en ma­tière de san­té et sé­cu­ri­té. Le chef du ser­vice d’ins­pec­tion et de pré­ven­tion pour la CNESST, Clé­ment Mun­ger, iden­ti­fie tout le do­maine des na­no­tech­no­lo­gies. Les tra­vailleurs sont de plus en plus en pré­sence de pro­duits très pe­tits, avec un po­ten­tiel de risque pour ces der­niers. Le chef de ser­vice af­firme que cette pré­oc­cu­pa­tion se pré­sente de­puis trois ou quatre ans.

PHO­TO LE PRO­GRÈS, SO­PHIE LA­VOIE

Bru­no La­brecque, vice-pré­sident aux res­sources ma­té­rielles, in­for­ma­tion­nelles et im­mo­bi­lières de la CNESST, re­met le prix «Pe­tites et moyennes en­tre­prises» à Jo­na­than Boi­vin et Carl Du­chesne, de Ce­ra­dyne Ca­na­da ULC, pour sa créa­tion d’un dis­po­si­tif d’ins­tal­la­tion des lames de la ci­saille, une mac­hine qui per­met de cou­per des feuilles de mé­tal de dif­fé­rentes di­men­sions et épais­seurs.—

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.