Dans la peau d’un dys­lexique

Le Quotidien - - ACTUALITÉS - MÉLYSSA GA­GNON

Ma­rie-Line Du­chesne se met­tra pour sa part dans la peau d’une per­sonne dys­lexique.

Elle s’est fixé pour ob­jec­tif d’ai­der les gens, avec hu­mour, à mieux com­prendre, dans le plai­sir, ce que vit un dys­lexique, le tout dans le but de prendre des dé­ci­sions lo­giques avec l’en­fant ou pour soi-même. Le lan­gage au coeur des ap­pren­tis­sages se­ra ex­plo­ré par l’or­tho­pho­niste Ma­rie-Claude Des­ro­chers, aus­si à l’em­ploi du CIUSSS. En­fin, les su­jets de l’er­go­thé­ra­pie et des fonc­tions exé­cu­tives se­ront abor­dés. C’est la doc­to­rante en neu­ro­psy­cho­lo­gie Fauve Hou­mou­nou qui pré­sen­te­ra une confé­rence sur ces fonc­tions men­tales es­sen­tielles dans le dé­ve­lop­pe­ment so­cial, psy­cho­lo­gique et cog­ni­tif de l’en­fant.

Une cen­taine de per­sonnes sont at­ten­dues et Ma­rie-Line Du­chesne es­père que le taux de par­ti­ci­pa­tion fa­vo­ri­se­ra le re­tour de l’ac­ti­vi­té l’an pro­chain.

«Avant, les gens ne di­saient pas qu’ils avaient un trouble d’ap­pren­tis­sage. C’était quelque chose de gê­nant. Au­jourd’hui, on n’est plus dans le drame. On com­prend plus les TA et ce que je vois dans ma pra­tique de­puis 10 ans, c’est très beau. Les per­sonnes qui ont un trouble d’ap­pren­tis­sage sont des per­sonnes dif­fé­rentes parce qu’elles ont développé une cer­taine zone de créa­ti­vi­té. Il y a des avan­tages qui res­sortent de ces dif­fi­cul­tés», conclut l’or­ga­ni­sa­trice, elle-même aux prises avec un trouble du dé­fi­cit de l’at­ten­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.