Uni­for dé­crie les quo­tas d’ex­por­ta­tion

Le Quotidien - - ACTUALITÉS - LOUIS TREM­BLAY ltrem­blay@le­quo­ti­dien.com

Le syn­di­cat Uni­for, qui re­pré­sente les tra­vailleurs de l’alu­mi­nium du com­plexe Jon­quière et de l’usine Ki­ti­mat en Co­lom­bie-Bri­tan­nique, de­mande au gou­ver­ne­ment fé­dé­ral de tout mettre en oeuvre pour em­pê­cher le gou­ver­ne­ment amé­ri­cain d’im­po­ser des quo­tas d’ex­por­ta­tion à l’in­dus­trie ca­na­dienne.

Le di­rec­teur qué­bé­cois d’Uni­for, Re­naud Ga­gné, et le pré­sident du Syn­di­cat na­tio­nal des em­ployés de l’alu­mi­nium d’Ar­vi­da (SNEAA Sec­tion lo­cale 1937 Uni­for), Alain Ga­gnon, ont ef­fec­tué une vi­site de deux jours à Ot­ta­wa afin de sen­si­bi­li­ser la classe po­li­tique fé­dé­rale aux en­jeux du li­tige sur l’alu­mi­nium avec le gou­ver­ne­ment amé­ri­cain.

« Nous vou­lions sen­si­bi­li­ser les dé­pu­tés de tous les par­tis à la dy­na­mique de la sur­taxe de 10 %, et sur­tout à la né­ces­si­té d’em­pê­cher l’im­po­si­tion de quo­tas sur nos ex­por­ta­tions vers les ÉtatsU­nis », a ex­pli­qué Alain Ga­gnon, au terme de ce ma­ra­thon de deux jours pen­dant le­quel la dé­lé­ga­tion Uni­for a pu ex­po­ser ses craintes à 56 dé­pu­tés.

« Les dé­pu­tés avaient une bonne connais­sance des pro­blèmes de taxe à l’ex­por­ta­tion pour l’alu­mi­nium et l’acier, mais connais­saient moins bien la ques­tion de quo­tas à l’ex­por­ta­tion. Nous ne pou­vons ac­cep­ter de quo­tas », a ajou­té le pré­sident du SNEAA, qui rap­pelle que des quo­tas à l’ex­por­ta­tion im­po­sés à un pays consti­tue la me­sure la plus an­ti libre-échange qu’il existe.

DÉ­JÀ DES IM­PACTS

Dé­jà, re­prend le syn­di­ca­liste, la sur­taxe de 10 % im­po­sée à l’en­trée de l’alu­mi­nium ca­na­dien aux États-Unis, en ver­tu d’un pri­vi­lège du pré­sident amé­ri­cain, Do­nald Trump, qui uti­lise le pré­texte de la dé­fense, fait mal à la ré­gion.

Alain Ga­gnon cite le cas de l’Usine La­ter­rière, dont 100 % de la pro­duc­tion est ex­por­tée au sud. Il a aus­si en mé­moire des PME spé­cia­li­sées dans la trans­for­ma­tion qui doivent com­po­ser avec une aug­men­ta­tion du prix de leur pro­duc­tion écou­lée au sud de la fron­tière. Cer­taines de ces en­tre­prises ont même com­men­cé à ra­len­tir les opé­ra­tions.

Le di­rec­teur qué­bé­cois d’Uni­for, Re­naud Ga­gné, croit que le meilleur moyen de faire tom­ber la sur­taxe est d’éli­mi­ner le risque d’une im­po­si­tion de quo­tas sur l’alu­mi­nium et d’of­frir au pré­sident amé­ri­cain une fa­çon de sau­ver la face. C’est ce der­nier qui a dé­cré­té la sur­taxe en uti­li­sant un pou­voir spé­ci­fique pour des ques­tions de dé­fense. La si­gna­ture d’un nou­veau trai­té de libre-échange entre le Ca­na­da, les États-Unis et le Mexique ne chan­ge­ra rien à cette réa­li­té.

« Nous ne sommes pas dans les règles nor­males de com­merce

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.