Carl Marquis dé­nonce l’ab­sence d’un as­cen­seur à l’hô­tel de ville

Le Reflet du Lac - - ACTUALITÉS - PA­TRICK TRU­DEAU pa­trick.tru­deau@tc.tc

AC­CES­SI­BI­LI­TÉ. Carl Marquis n’avait pas mis les pieds à l’hô­tel de ville de Ma­gog de­puis une quin­zaine d’an­nées, et il en est res­sor­ti com­plè­te­ment aba­sour­di il y a quelques jours, après avoir consta­té que l’en­droit ne pos­sé­dait pas d’as­cen­seur.

Se dé­pla­çant en fau­teuil rou­lant, M. Marquis a été dans l’im­pos­si­bi­li­té de se rendre au se­cond étage afin de contes­ter un billet d’in­frac­tion, comme peut le faire tout ci­toyen. « Je pen­sais de­puis long­temps que cette pro­blé­ma­tique était ré­glée. Je ne peux pas croire que le prin­ci­pal édi­fice pu­blic de la mu­ni­ci­pa­li­té ne soit pas adap­té pour les per­sonnes à mo­bi­li­té ré­duite. On est quand même en 2017», lance-t-il avec une pointe d’in­cré­du­li­té.

En rai­son des tra­vaux de dé­mo­li­tion de la ca­serne de pom­piers, il a éga­le­ment été im­pos­sible de l’ac­cueillir dans un autre lo­cal du rez-de-chaus­sée.

UN CENTRE-VILLE DAN­GE­REUX

An­cien ath­lète de ni­veau in­ter­na­tio­nal en ath­lé­tisme han­di­sport et membre de l’Équipe du Qué­bec de cur­ling adap­té de­puis plu­sieurs an­nées, Carl Marquis a pu vi­si­ter de nom­breuses villes à tra­vers le Ca­na­da et les autres pays au fil des ans.

Bien qu’il aime beau­coup la MRC de Mem­phré­ma­gog (il a de­meu­ré à Ma­gog et est main­te­nant do­mi­ci­lié à Can­ton de Stans­tead), il constate que la ré­gion af­fiche d’im­por­tantes la­cunes au ni­veau de l’ac­ces­si­bi­li­té. «J’ai ra­re­ment vu des trot­toirs aus­si mal faits et dan­ge­reux qu’à Ma­gog », plaide ce­lui qui tra­vaille à la Caisse Des­jar­dins du Lac-Mem­phré­ma­gog.

«Je ne veux pas par­ler uni­que­ment pour moi, car j’ai un fau­teuil as­sez lé­ger et j’ai quand même pas­sa­ble­ment de mo­bi­li­té. Mais, il y a des gens qui ont des fau­teuils plus lourds ou en­core des per­sonnes âgées qui marchent plus dif­fi­ci­le­ment et qui prennent de grands risques en cir­cu­lant au centre-ville. Il y a tel­le­ment de fis­sures et d’in­éga­li­tés dans les sec­tions de trot­toir », fait-il re­mar­quer.

« On s’ap­prête à lan­cer d’im­por­tants tra­vaux de ré­no­va­tion sur la rue Prin­ci­pale. J’es­père que les concep­teurs au­ront pen­sé à nous. Avec le vieillis­se­ment de la po­pu­la­tion, il y au­ra de plus en plus de gens qui per­dront de la mo­bi­li­té et si on veut que notre centre-ville soit en san­té, il faut que tout le monde puisse y cir­cu­ler de fa­çon sécuritaire », plaide-t-il.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.