Vic­toire sans équi­voque de Vicki-May Hamm

Le Reflet du Lac - - LA UNE - PIERRE-OLIVIER GIRARD pierre-olivier.girard@tc.tc

ÉLEC­TIONS. La mai­resse Vicki-May Hamm a ob­te­nu tout un vote de confiance pour son troi­sième man­dat à la Ville de Ma­gog en ré­col­tant plus de 60 % des voix au dé­tri­ment de ses ad­ver­saires, Marc De­lisle (29 %) et Jo­hanne Bou­chard (7 %).

Même si ces ré­sul­tats cor­res­pon­daient à ses at­tentes, Mme Hamm avoue avoir été un peu in­quiète en voyant d’autres maires sor­tants se faire mon­trer la porte de sor­tie, tout au long de la soi­rée élec­to­rale. On pense no­tam­ment à Ber­nard Sé­vi­gny du cô­té de Sher­brooke et de De­nis Co­derre à Mon­tréal. Heu­reu­se­ment pour elle, ce vent de chan­ge­ment n’a pas souf­flé sur sa mu­ni­ci­pa­li­té. De plus, ses pré­vi­sions à l’in­terne

« Pour Sher­brooke, il y avait un cer­tain bruit de fond de mé­con­ten­te­ment pen­dant l’élec­tion, ce qui n’était pas le cas ici. Pen­dant mon porte-à-porte, les gens me fé­li­ci­taient et sou­hai­taient que je ter­mine le tra­vail dé­jà en­ta­mé. Je sen­tais que la po­pu­la­tion était der­rière moi », af­firme la pre­mière ma­gis­trate.

Elle dé­tecte tou­te­fois un cer­tain mes­sage en voyant que plus de 3700 per­sonnes ont choi­si d’ap­puyer l’un ou l’autre de ses op­po­sants. «Il y au­ra tou­jours une tranche de po­pu­la­tion qui ne vo­te­ra ja­mais pour moi. Mais je constate aus­si que cer­taines per­sonnes sont in­quiètes par les grands pro­jets. Mal­gré tous nos ef­forts de com­mu­ni­ca­tions, il y a en­core du tra­vail à faire pour mieux in­for­mer et édu­quer nos ci­toyens. Je pense, entre autres, à l’aré­na qui n’au­ra ja­mais dû être un en­jeu fi­nan­cier du­rant la cam­pagne, car c’est un pro­jet qui n’est même pas fi­nan­cé par la Ville. »

UN CONSEIL REPRÉSENTATIF

Avec l’ar­ri­vée de trois nou­veaux vi­sages en Jean-Fran­çois Rom­pré, Ber­trand Bi­lo­deau et Sa­muel Cô­té, qui de­vient le plus jeune élu dans l’his­toire de Ma­gog, et une qua­si-pa­ri­té homme (5) / femme (4), la pre­mière ma­gis­trate qua­li­fie son conseil de « très représentatif » de la po­pu­la­tion. Elle as­sure n’avoir au­cun pro­blème à tra­vailler avec les nou­veaux élus, même si cer­tains d’entre eux ont bat­tu de can­di­dats qu’elle ap­puyait pu­bli­que­ment.

On pense no­tam­ment à Gi­no Gau­dreau, Em­ma­nuel Bou­chard et Re­naud Lé­ga­ré, qui ont goû­té à la dé­faite. « Du­rant la cam­pagne, j’ai pris une po­si­tion forte contre un seul can­di­dat et c’est tout. Je ne me suis mê­lée d’au­cune cam­pagne et je n’ai été au­cu­ne­ment pré­sente dans les dis­tricts. Pour ceux qui ont per­du, je leur rap­pelle que j’ai vé­cu la même chose à ma pre­mière élec­tion en 1999 contre

Après la confir­ma­tion de sa vic­toire, Vicki-May Hamm s’est adres­sée aux ci­toyens, di­manche soir, en­tou­rée de sa fa­mille et de son équipe.

(Pho­to TC Me­dia –Mar­co Ber­ge­ron)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.