L’Au­berge du Mont Or­ford veut se dé­par­tir du temps par­ta­gé

Le Reflet du Lac - - ACTUALITÉS - MA­RYSE MA­THIEU mma­thieu@le­re­flet­du­lac.com

HÉ­BER­GE­MENT. Puisque la lo­ca­tion en temps par­ta­gé est in­uti­li­sée de­puis plus de 20 ans à l’Au­berge du Mont Or­ford, l’éta­blis­se­ment a en­ta­mé des pro­cé­dures lé­gales pour se dé­par­tir de ces droits d’uti­li­sa­tion.

À l’époque, dans les an­nées 1990, il était pos­sible d’ache­ter du temps de lo­ca­tion par­mi les 22 condos de l’éta­blis­se­ment hô­te­lier si­tué à Ma­gog. Ce type d’ac­ti­vi­té a ces­sé après la faillite des lieux en 1992. «Per­sonne n’est re­ve­nu pour ça de­puis», confirme Ma­nou­sh­ka Ross, co­ges­tion­naire de l’Au­berge Mont Or­ford.

Les pro­prié­taires ac­tuels, Jean-Fran­çois Bé­lan­ger, Claude Pa­rent et Gail Si­mon ont donc dé­po­sé une re­quête en Cour su­pé­rieure pour ré­gu­la­ri­ser la si­tua­tion d’oc­cu­pa­tion des uni­tés de lo­ca­tion. «On pen­sait que ce­la avait été fait dans le pas­sé, mais non», note Mme Ross, fai­sant ré­fé­rence aux titres de pro­prié­té.

PRÈS DE ½ M $ INVESTIS

De­puis un an, près de ½ M $ ont été investis à l’au­berge, à la suite d’un in­cen­die qui avait dé­truit le res­tau­rant Comme chez soi, ad­ja­cent à l’éta­blis­se­ment hô­te­lier. «Ce­la avait lais­sé quatre pieds d’eau au sous-sol. Il a fal­lu tout le re­faire et ra­che­ter du mo­bi­lier», ra­conte Mme Ross. En­dom­ma­gées par l’eau et la fu­mée, les aires com­munes, dont le rez-de-chaus­sée et la ter­rasse, ont aus­si dû être re­faites.

Les 18 condos pri­vés si­tués à l’ar­rière de l’au­berge ont éga­le­ment été af­fec­tés par l’in­cen­die, puis­qu’ils s’ap­pro­vi­sionnent en eau à même les ins­tal­la­tions de l’éta­blis­se­ment hô­te­lier. Ce lien a dû être cou­pé pen­dant plu­sieurs jours lors des tra­vaux ma­jeurs au sous-sol du bâ­ti­ment.

L’au­berge avait dû être fer­mée pen­dant cinq mois pour rou­vrir à temps pour la pé­riode des Fêtes, le 22 dé­cembre der­nier. «Notre clien­tèle ré­gu­lière nous at­ten­dait. Les gens té­lé­pho­naient pour sa­voir s’ils pou­vaient ré­ser­ver», sou­tient la ges­tion­naire.

Mal­gré que le res­tau­rant n’ait pas été re­cons­truit, la clien­tèle n’a pas di­mi­nué, in­dique Mme Ross, pré­ci­sant avoir pra­ti­que­ment ré­cu­pé­ré le même chiffre d’af­faires que l’an­née pré­cé­dant l’in­cen­die. «Les skieurs adorent ve­nir ici, entre autres. Car on a des condos avec cui­si­nette, au prix d’une chambre ré­gu­lière», sou­ligne-t-elle.

Avec la belle sai­son es­ti­vale en cours, elle ajoute que les tou­ristes sont nom­breux. Le sta­tion­ne­ment était d’ailleurs rem­pli lors du pas­sage du Re­flet du Lac.

L’Au­berge du Mont Or­ford a bé­né­fi­cié d’im­por­tantes ré­no­va­tions s’éle­vant à près de ½ M $, à la suite d’un in­cen­die sur­ve­nu le 27 juillet 2017.(Pho­to Le Re­flet du Lac – Ma­ryse Ma­thieu)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.