Pre­mière ré­colte de l’an­née sur le toit de l’Îlot Tou­ri­gny

Le Reflet du Lac - - ACTUALITÉS - MA­RYSE MATHIEU mma­thieu@le­re­flet­du­lac.com

ALI­MEN­TA­TION. Les bacs-jar­dins sur le toit-ter­rasse du res­tau­rant Les En­fants ter­ribles ont per­mis le don d’un pre­mier pa­nier de lé­gumes de la belle sai­son. La ré­colte a été re­mise aux Cui­sines col­lec­tives Bou­chée double Mem­phré­ma­gog.

Des lé­gumes frais et éco­lo­giques, ain­si que des fines herbes et des fleurs co­mes­tibles, com­posent le pa­nier of­fert. La ré­colte de toute la sai­son est dé­diée aux Cui­sines col­lec­tives Bou­chée double Mem­phré­ma­gog. «Pen­dant l’été, tous nos en­fants du camp de jour vont bé­né­fi­cier de ces pa­niers pour dé­cou­vrir les pro­duits, les goû­ter et les iden­ti­fier, ex­plique Jo­hanne La­val­lée, di­rec­trice de l’or­ga­nisme. C’est très édu­ca­tif pour ces 250 jeunes. »

L’as­pect édu­ca­tif de ce pro­jet d’agri­cul­ture ur­baine se pour­suit éga­le­ment via le pro­jet d’in­té­gra­tion so­cio­pro­fes­sion­nelle de L’As­so­cia­tion­du-Ma­rais-de-la-Ri­vière-aux-Ce­rises (LAMRAC), pi­lo­té par Les Jar­dins du Ma­rais. Cet or­ga­nisme en est à sa se­conde an­née à être man­da­té par l’Ilot Tou­ri­gny pour ex­ploi­ter les bacs-jar­dins.

« Des gens viennent avec moi ici pour ap­prendre à faire de l’hor­ti­cul­ture, ra­conte Oli­vier Mar­leau, co­or­don­na­teur des Jar­dins du Ma­rais. On a dé­bu­té l’automne der­nier sur le toit. L’ob­jec­tif est de faire hon­neur au jardin de la fa­mille La­fo­rest-Tou­ri­gny qui avait la mai­son qui était ici au­pa­ra­vant. »

Les plants ont d’abord pous­sé dans la pé­pi­nière des Jar­dins du Ma­rais pour en­suite être trai­tés aux pe­tits oi­gnons, sans en­grais ni pes­ti­cide, dans 11 bacs au­to-ir­ri­gués sur la ter­rasse avec vue sur le lac Mem­phré­ma­gog et le Mont-Or­ford.

L’Ilot Tou­ri­gny as­sume les frais en­cou­rus pour l’ex­ploi­ta­tion des bacs qui em­bel­lissent l’es­pace-ter­rasse. « Les clients posent par­fois des ques­tions. C’est très in­té­res­sant comme pro­jet », ex­prime Charles Alexandre Pel­le­tier, ges­tion­naire du res­tau­rant Les En­fants ter­ribles. Ce der­nier men­tionne par ailleurs qu’il n’est pas rare de voir un client se lais­ser ten­ter à goû­ter une to­mate-ce­rise ou quelques feuilles de ba­si­lic qui poussent au­tour de la ter­rasse. Bien que le res­tau­rant bé­né­fi­cie à l’oc­ca­sion de la pro­duc­tion des bacs, ce sont les cui­sines col­lec­tives qui pro­fitent ma­jo­ri­tai­re­ment des pro­duits frais culti­vés.

Les Cui­sines col­lec­tives Bou­chée Double Mem­phré­ma­gog, re­pré­sen­tées par Jo­hanne La­val­lée et Chan­tal Lam­bert, bé­né­fi­cient des pro­duits des bacs. Elles sont ac­com­pa­gnées d’Oli­vier Mar­leau (Jar­dins du Ma­rais), Do­mi­nic La­marre (Ilot in­no­va­tion & cies) et Charles Alexandre Pel­le­tier (Les En­fants Ter­ribles).(Pho­to Le Re­flet du Lac - Ma­ryse Mathieu)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.